Il suffit d’agiter l’épouvantail d’une possible victoire de la gauche aux  municipales de 2026

Sextape stéphanoise.
Dans leur communiqué de presse, douze élus du premier mandat Perdriau soulignent le silence coupable de leurs successeurs. La plupart des membres de l’équipe actuelle ont été choisis pour leur docilité ou pour des raisons purement alimentaires.

De fait, la quasi-totalité des 103 points de l’ordre du jour du conseil municipal ont été votés à l’unanimité de la majorité municipale. Si, en privé, certains déplorent l’attitude du maire, la plupart lui reste fidèle. Pour cela, il suffit d’agiter l’épouvantail d’une possible victoire de la gauche aux  municipales de 2026 pour resserrer les rangs derrière le chef.
Pour ne pas se retrouver en recherche d’emploi, le maire joue la montre en avançant sans cesse l’argument juridique de la présomption d’innocence.

Comme le garde des sceaux avec lequel il partage le même avocat parisien en la personne de Christophe Ingrain. Et, il n’est même pas sûr qu’une mise en examen change la donne. En attendant, Saint-Etienne et sa Métropole sombrent dans le chaos.

La mauvaise note piétonne de Saint-Etienne.
Si Régis Juanico vient de mettre concrètement en avant les très modestes résultats cyclables de Saint-Etienne, les Verts se sont récemment intéressés au traitement des piétons à Saint-Etienne. Si on excepte des campagnes de communication délirantes, les résultats sont médiocres.

Selon les élus municipaux verts stéphanois, la situation ne s’est en rien améliorée au cours des deux dernières années.
L’insécurité piétonnière est grande pour les enfants, les seniors et les personnes à mobilité réduite. Dans l’ensemble, les voiries ne sont pas adaptées pour les marcheurs. Le stationnement sur les trottoirs n’est pas sanctionné et la signalétique piéton est insuffisante. Les aménagements cyclistes sont parfois dangereux. La communication ne fait pas tout.

Une belle promotion pour Shannon Seban.
Cette jeune francilienne a représenté la majorité présidentielle durant quelques heures dans la quatrième conception de la Loire encore détenue par le député LR, Dino Cinieri.

Cette jeune femme avait été préférée au référent départemental de la République en marche, David Kauffer, maire de Saint-Romain-les-Atheux et militant macroniste de la première heure.

Celui-ci vient de jeter l’éponge avec une déception bien compréhensible. Brillante diplômée, Shannon Seban a travaillé pour deux secrétaires d’Etat avant de devenir cheffe de cabinet du ministre régalien, Bruno Le Maire. On vient d’apprendre que la jeune femme vient d’être nommée conseillère dans le cabinet de conseil stratégique Attali et associés créée en 1994 par Jacques Attali. Ce cabinet est spécialisé dans l’ingénierie financière. On sait qu’Emmanuel Macron dépense beaucoup d’argent public pour consulter ces cabinets de conseil qui fleurissent dans l’ombre du pouvoir.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com