Partager cet article :

Le Forézien Nigay continue d’innover.
Le célèbre fabricant forézien de caramel va investir deux millions d’euros dans la modernisation de son outil de production. Le groupe ligérien né en 1855 continue d’occuper une place enviable dans le secteur des industries agroalimentaires. Outre le Forez, l’entreprise a une implantation dans la Somme; Henri Nigay et son frère Yves mettent l’accent sur la recherche d’une qualité nutritionnelle et la profession leur reconnaît cette compétence. Henri Nigay, qui fut aussi conseiller départemental,  vient de prendre la présidence de l’association française pour la qualité pour la région Auvergne-Rhône-Alpes. Compte tenu de son carnet d’adresses, il espère susciter d’autres adhésions.

Le verdict sévère de l’OIP.
Après les remarques de la structure française sur l’état des prisons, c’est l’OIP, observatoire international des prisons, qui vient de publier un texte sévère sur la maison d’arrêt de la Talaudière. L’OIP, dans son récent rapport, dénonce « la vétusté du bâtiment et ses dysfonctionnements ». La surpopulation des lieux est mise en avant comme facteur de mal être. La bâtiment le plus ancien remonte à 1968. Plusieurs fenêtres sont cassées et des murs sont fissurés.

Les chantiers successifs de rénovation sont jugés insuffisants. Sur le plan comportemental, l’OIP s’inquiète des tensions entre détenus lyonnais et stéphanois. L’organisme salue toutefois le travail « positif » des services de probation et d’insertion. Il manque actuellement en France 40 000 places de prison.

Les incendies de la planète inquiètent Régis Juanico.
La Californie en feu, on pouvait imaginer même si les incendies de cet été avaient des proportions gigantesques. Mais, qui aurait imaginé que la Sibérie soit la proie des flammes ! Le député stéphanois, Régis Juanico, a été frappé par ces deux catastrophes à laquelle s’ajoute le feu du Var de cet été qui a mobilisé des pompiers venus de toute la France y compris de la Loire. Ce feu qui a détruit durablement des hectares de végétaux se résume en quelques chiffres glaçants : deux morts, 8000 hectares partis en fumée, 13 pompiers blessés, des dizaines de maisons détruites . Plus que jamais, le parlementaire souhaite que nos concitoyens prennent conscience de la crise sanitaire et écologique.