Partager cet article :
Lors d’un échange en fin de conseil municipal hier soir, avec Monsieur Ali Rasfi, conseiller municipal du groupe Saint-Etienne Demain, je reconnais que certains mots et une expression malheureuse, lors d’un échange vif, n’avaient pas leur place dans mes propos, ni dans mes pensées.
Loin de moi, et ceux qui me connaissent depuis longtemps le savent, l’idée de blesser qui que ce soit.
Si c’est le cas, je tiens à présenter mes excuses auprès de Monsieur Rasfi, qui, il le sait, au-delà des oppositions politiques, à tout mon respect et mon estime.
Gaël Perdriau

Réaction aux excuses du maire par le groupe des élus de Saint-Etienne Demain

Nous prenons acte des excuses présentées hier soir à notre collègue Ali RASFI par Monsieur le maire, faisant suite à son dérapage lors du Conseil municipal de lundi dernier. Cet incident doit pouvoir constituer une prise de conscience quant à l’absolue nécessité de changer la tonalité et la manière de conduire les débats municipaux lors des Conseils.

Tous les élus y sont légitimes et méritent un minimum de considération, fussent-ils minoritaires. Il en va du respect du pluralisme démocratique, et donc, de tous les Stéphanois. Les attaques personnelles, les propos humiliants et condescendants doivent cesser : elles ne grandissent pas le débat politique et ne font qu’alimenter l’abstention galopante. En effet, à travers le traitement réservé à Ali Rasfi, ce sont de très nombreux Stéphanois, notamment les habitants des quartiers populaires, qui ont eu – une fois de plus – le sentiment que leur voix ne pouvait pas être entendue.

Lors de cet échange, de graves sous-entendus ont également été faits à l’encontre de divers bénévoles associatifs du quartier de la Rivière. A eux aussi, des excuses doivent être présentées.

Surtout, il convient que des réponses concrètes soient apportées quant aux problématiques diverses d’utilisation des infrastructures sportives de notre ville, soulevées par le Conseiller municipal Ali RASFI lors de cette séance.

Nous sommes prêts à participer à toute démarche collective en ce sens.