Partager cet article :

Dans le cadre du plan de relance, le Gouvernement a déployé un fonds de 300M d’euros pour le financement des opérations de recyclage des friches. En effet, la reconquête des friches constitue un enjeu majeur d’aménagement durable des territoires pour répondre aux objectifs croisés de maîtrise de l’étalement urbain, de revitalisation urbaine et, par conséquent, de limitation de la consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers.Et la réutilisation de friches s’accompagne le plus souvent d’un surcoût nécessitant un soutien public.

La reconquête des friches constitue un enjeu majeur d’aménagement durable des territoires pour répondre aux objectifs de maîtrise de l’étalement urbain, de revitalisation urbaine et, par conséquent, de limitation de la consommation des espaces naturels, dans la droite ligne de la stratégie « Eau Air Sol » pour la préservation des ressources naturelles en Auvergne-Rhône-Alpes.

Les friches représentent en effet un gisement foncier dont la mobilisation et la valorisation doivent être préférées à l’artificialisation d’espaces naturels ou agricoles pour développer de nouveaux projets. La réutilisation de friches ou de foncier déjà artificialisé s’accompagne le plus souvent d’un surcoût de démolition, de dépollution ou de restructuration lourde nécessitant un soutien public.
Lancé en décembre 2020 dans le cadre du plan de relance, l’appel à projets « recyclage foncier des friches » était doté initialement de 300 millions d’euros au niveau national. Devant le fort succès et le nombre de dossiers déposés, son montant est passé à 650 millions d’euros, dont une première phase de 28,69 millions d’euros pour la région Auvergne-Rhône-Alpes où près de 120 dossiers ont été déposés.

Ces résultats reflètent la prégnance des enjeux de recyclage foncier en Auvergne-Rhône-Alpes et aussi dans la Loire. Il s’agit de répondre aux besoins de renouvellement de la ville sur elle-même dans les secteurs à forte pression démographique et économique, parfois conjuguée à des contraintes géographiques majeures et de reconversion d’anciens bassins industriels.
Grâce aux subventions de l’État d’un montant total de 5,72M€, les 8 opérations lauréates retenues dans la Loire, sur 46 lauréates au plan régional, vont pouvoir être engagées ou accélérées dans leur mise en oeuvre, contribuant ainsi à la résorption de friches dans les territoires, au renouvellement urbain et à la relance économique.

Un second appel à projets sera lancé d’ici la fin de l’année 2021.
Par ailleurs, le fonds ADEME « Reconversion des friches polluées » dédié aux anciens sites industriels ICPE ou anciens sites miniers permettra de financer les travaux de 36 projets dont 3 dans la Loire.
Les dix sites du département de la Loire lauréats :
• 8 projets ont été retenus à l’appel à projets du Ministère de la transition écologique, soit un montant de subvention de 5,72M€ pour plus de 47M€ de travaux programmés.
• 3 projets ont été retenus parmi les 38 lauréats nationaux à l’appel à projets de l’ADEME, l’un d’entre eux étant financé par les deux appels à projets. 848k€ de subventions permettront ainsi la dépollution de ces sites et leur valorisation.

Dans le détail :
• sur l’arrondissement de Saint-Étienne :
◦ à Saint-Étienne, projet de requalification de l’îlot Beaunier, pour produire des logements à deux pas de la gare de Chateaucreux ;
◦ à Planfoy, requalification d’une ancienne station service, à la fois lauréate des appels à projets de l’Ademe et du MTE, pour créer une halte commerciale ;
◦ à Saint Chamond, projet de la Halle 14 de Novaciéries, pour installer une pépinière d’entreprises dans cet EcoQuartier ;

◦ à Génilac, projet de requalification de la friche Arc-en-ciel, pour conforter le centre- bourg ;

◦ à Sorbiers, le projet de requalification de la friche Isochrome, pour la remobilisation de ce site(Ademe) ;

• sur l’arrondissement de Montbrison :
◦ à Montbrison, le projet de la friche Gégé, pour accueillir seniors, familles et enfants dans le cadre d’Action Cœur de Ville ;
◦ à Boen sur Lignon, la requalification de l’ancien hôpital, pour créer un espace de vie et de soins ;

• Sur l’arrondissement de Roanne :
◦ à Roanne, le projet de l’îlot Gambetta République, pour accueillir familles et enfants à deux pas de la gare ;
◦ à Riorges, le projet de la ZAC du triangle des Canaux, pour recréer une entrée de ville accueillante ;
◦ à Saint Denis de Cabanne, le projet de requalification du Cœur de Village, pour revitaliser le bourg (Ademe).

Pour en savoir plus : la liste de tous les lauréats en Auvergne-Rhône-Alpes http://www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/france-relance-laureats-de-l-appel-a-projet-a18915.html