Partager cet article :

Fabienne Grébert dans le TER,pour cette 1ere étape de semaine en train, Fabienne Grébert se positionne comme la candidate de la défense de la biodiversité à l’Ecopôle du Forez.

Toute cette semaine, Fabienne Grébert, candidate écologiste à la présidence de la région Auvergne-Rhône-Alpes se déplacera en train dans toute la région à la rencontre des actrices-eurs et usager-es du rail. 1ère étape de cet itinéraire dans la Loire ce lundi, l’Ecopôle du Forez. La candidate et la tête de liste de la Loire Olivier Longeon, y ont été accueillis par Jean-Jacques Cognard, coprésident de France Nature Environnement (FNE) Loire.

L ‘Ecopôle du Forez est un Espace Naturel protégé de 250 ha de bords de Loire au cœur de la plaine du Forez, site naturel majeur pour le tourisme nature, recevant chaque année des milliers de visiteurs, et 15 000 enfants dans le cadre de l’éco-éducation. Il est, aujourd’hui, privé de ressources par l’exécutif régional. France Nature Environnement Loire, le propriétaire et gestionnaire a lancé une souscription qui a réunit plus de 52 000 Euros pour sa réouverture. Fabienne Grébert a apporté tout son soutien aux responsables de l’ecopole rappelant toute l’importance d’un tel lieu “Il est essentiel pour la protection de la nature, pour limiter les crues, et permettre à plus de 60 000 visiteurs annuels de découvrir leur environnement. Ce lieu est inspirant“

Ce projet s’inscrit complètement dans 2 des objectifs du programme écologiste : tendre vers un tourisme plus durable, plus responsable et faire, davantage, alliance avec le Vivant pour prendre soin de la nature dont nous dépendons. L’une des mesures de Fabienne Grébert, future présidente de région écologiste : créer de nouveaux espaces protégés. “Nous préserverons et reconstituerons les “corridors biologiques”, ces couloirs de vie facilitant le déplacement de la faune sauvage (cours d’eau, haies, zones humides,
prairies…).

La Région achètera du foncier pour préserver des lieux emblématiques et remarquables de notre territoire, pour préserver tantôt la flore et la faune sauvage des dérangements et parfois pour créer des lieux de balade pour les citoyens et citoyennes.
Nous lancerons des concertations pour la création et l’extension de réserves naturelles régionales, afin notamment de s’assurer que chaque espèce et milieu naturel dispose d’un espace préservé. Enfin, nous contractualiserons avec les collectivités territoriales d’Auvergne-Rhône-Alpes afin de lancer un grand plan de renaturation : la biodiversité doit être développée partout où c’est possible.

Ce mardi elle a accordée un entretien a notre média, l’occasion pour nous de remercier « la taverne de Maitre Kanter » pour ce bel accueil.