Partager cet article :

Aujourd’hui c’est une école, une rue, mais si Etienne Mimard était né à Sens en 1862, Il fonda, avec Pierre Blachon, la Manufacture française d’armes et cycles de Saint-Étienne, devenue Manufrance en 1947.

C’est Dominique descendante du côté de son épouse, qui nous a fait parvenir par l’intermédiaire des réseaux sociaux 2 photos a deux époques différentes, une première qui a été faite dans le studio photo de la Manufacture Française d’Armes et Cycles de Saint-Etienne « 1 janvier 1936 souvenirs affectueux » et la 2eme photo,dans les années 1900 avec Monsieur Mimard et son épouse à Cannes.

Quelques années après la reprise de la société Martinier-Collin, Étienne Mimard et Pierre Blachon, un armurier, s’installèrent dans le site construit cours Fauriel à partir de 1892 par l’architecte Lamaizière. Les deux fondent la Manufacture française d’armes et cycles de Saint-Étienne, qui deviendra Manufrance en 1947. Mimard dirigea l’entreprise de sa fondation en 1885 à sa mort en 1944.
 
Le bilan de leurs innovations est important : ils ont créé à la fois une grande manufacture, un centre d’innovation technique, un système inédit de vente par correspondance (le catalogue Manufrance qui atteint 1 million d’exemplaires), un centre d’édition (Le Chasseur français), des fusils de renom (Robust, Ideal, Simplex…).
 
La légende raconte que Mimard aurait été enterré debout face à son entreprise. Il a été un entrepreneur emblématique et idéal-type du xixe siècle. Ainsi, de son bureau il disposait d’une vue d’ensemble sur les ateliers, et avait fait modifier le clavier des machines à écrire de son entreprise, afin que les dactylos formées chez lui ne puissent travailler ailleurs. -wikipedia-
.
Il décède le 14 juin 1944 à Saint-Etienne, un armurier, qui de son apprentissage à Liège,  devient ensuite un stéphanois légendaire où il était arrivé en 1883.