Les élu·es « vert » à la ville de Saint-Etienne et à Saint-Etienne Métropole demandent à Gaël Perdriau, Samy Kéfi-Jérôme et Pierre Gauttieri de se suspendre de leurs fonctions

Les élu·es écologistes à la ville de Saint-Étienne et à Saint-Étienne Métropole demandent à Gaël Perdriau de se suspendre de ses fonctions, le temps de l’enquête judiciaire et « suspendre MM. Samy Kéfi-Jérôme et Pierre Gauttieri de leurs fonctions. »

voici des extraits des lettres qu’ils ont envoyé, avec accusé de réception, à MM. Gaël Perdriau et Samy Kéfi-Jérome.

Monsieur le Maire de Saint-Étienne et Président de Saint-Étienne Métropole,

La gravité des faits évoqués par l’enquête de Mediapart à propos d’agissements supposés d’un membre de la majorité municipale, de votre entourage et de vous-même à l’encontre de votre ancien premier adjoint, provoquent un sentiment de stupéfaction et de dégoût chez nombre de Stéphanoises et de Stéphanois. 

Le 29 août dernier, M. Gilles Artigues, par l’intermédiaire de son avocat, a déposé plainte contre votre adjoint M. Samy Kéfi-Jérôme, votre directeur de cabinet M. Pierre Gauttieri, et vous-même, pour « chantage aggravé, guet-apens en bande organisée, détournement de fonds publics et non-dénonciation de faits délictueux ». Au vu de cette plainte, nous estimons que l’assurance de votre défense n’est pas compatible avec le plein exercice des fonctions que vous occupez actuellement.

Ainsi, nous, élu.es écologistes à la ville de Saint-Étienne et à Saint-Étienne Métropole, vous demandons de vous suspendre de vos fonctions le temps de l’enquête judiciaire. Nous vous demandons dans le même temps de suspendre MM. Samy Kéfi-Jérôme et Pierre Gauttieri de leurs fonctions.

Dans l’attente que la lumière soit faite par la justice, votre mise en retrait, ainsi que celles de MM. Kéfi-Jérôme et Gauttieri, est nécessaire pour le bien-être et la sérénité tant des membres du personnel de la Ville et de la Métropole, que pour les Stéphanoises et Stéphanois.

Monsieur l’adjoint au Maire,

La gravité des faits évoqués par l’enquête de Mediapart à propos d’agissements supposés du maire de Saint-Étienne, de son entourage et de vous-même à l’encontre de l’ancien premier adjoint provoquent un sentiment de stupéfaction et de dégoût chez nombre de Stéphanoises et de Stéphanois. 

Au vu de la plainte vous visant pour « chantage aggravé, guet-apens en bande organisée, détournement de fonds publics et non-dénonciation de faits délictueux » déposée par M. Gilles Artigues par l’intermédiaire de son avocat, nous estimons que l’assurance de votre défense n’est pas compatible avec le plein exercice des fonctions que vous occupez actuellement.

Ainsi, nous, élu.es écologistes à la ville de Saint-Étienne et à Saint-Étienne Métropole, vous demandons de vous suspendre de vos fonctions le temps de l’enquête judiciaire.

Dans l’attente que la lumière soit faite par la justice, cette mise en retrait, ainsi que celles de MM. Perdriau et Gauttieri, est nécessaire pour le bien-être et la sérénité tant des membres du personnel de la Ville et de la Métropole, que pour les Stéphanoises et Stéphanois.

Le groupe des élu·es Le temps de l’écologie

Germain Collombet, Danielle Teil, Jean Duverger, Julie Tokhi, Olivier Longeon

 

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com