Partager cet article :

Craquements à gauche.
Si quatre partis de gauche ont signé un accord pour les élections départementales, il reste des zones d’ombre. D’abord, l’accord ne s’appliquera pas à tout le territoire départemental, notamment dans le Roannais et le Gier.. Ensuite, le PRG, parti radical de gauche ne figure pas dans la liste des signataires. Pour cette formation de centre gauche, il n’est pas question de s’allier avec un parti comme la  France insoumise.

Zahra Bencharif, la patronne du parti dans la Loire, va se présenter dans un canton stéphanois et d’autres candidatures sont à l’étude. La même leader est en négociation avec l’équipe de Najat Vallaud Belkacem pour les élections régionales .
Toujours à gauche, le Vert Roland Conte quitte un parti auquel il adhère depuis trois décennies et qu’il avait représenté aux législatives de 1997 à Saint-Etienne. Ce directeur d’un café-théâtre à Rive-de-Gier va adhérer à Cap écologie, une autre formation de la galaxie écologiste. Ce parti sera présent aux régionales.

Un binôme UPL dans le canton de Montbrison.
Jour après jour, le dépôt des candidatures aux élections départementales se poursuit en préfecture de la Loire. Ainsi, dans le canton de Montbrison, la majorité départementale sortante reconduit son binôme de deux vice-présidents . Adjoint aux sports de la ville de Montbrison, Jean-Yves Bonnefoy est vice-président aux sports.

Il se présente avec sa collègue, Annick Brunel, vice-présidente à l’autonomie et maire de Saint-Romain-le-Puy. Le duo aura pour suppléants Sylvie Genebrier, maire de Chalain d’Uzore et Jean-Philippe Montagne, maire de la Chapelle-en-Lafaye. Quentin Pâquet, maire de Bard assurera la présidence de leur comité de soutien. On ne connait pas encore leurs opposants.

Départementales dans le Gier.
Solange Berlier, ancienne maire de l’Horme, ancienne députée suppléante, laisse son poste de vice-présidente aux affaires sociales du département. La binôme d’Hervé Reynaud laisse sa place à Stéphanie Calaciura, adjointe au maire de Saint-Chamond pour un deuxième mandat.
Maire de Saint-Chamond, Hervé Reynaud est aussi premier vice-président de Saint-Etienne Métropole, président des maires de la Loire, président du syndicat intercommunal du pays du Gier et vice-président aux finances du Département.

Ce proche de Gaël Perdriau joue un rôle politique majeur en sud Loire. Le binôme ne devrait pas avoir trop de difficulté face à une gauche fragmentée et sans leader depuis le renoncement de Stéphane Valette. La situation est plus complexe dans le canton de Rive-de-Gier où deux binômes de la majorité départementale sont face à face avec Séverine Reynaud et Bernard Laget face à Denis Barriol et Corinne Dotto.