Partager cet article :

La gauche et les régionales.
A gauche comme chez Laurent Wauquiez, au RN et chez les Marcheurs, on examine le récent sondage qui donne Laurent Wauquiez gagnant alors qu’il n’a pas encore déclaré sa candidature. La liste PC-LFI est manifestement la plus déçue avec un score de 5%. La fédération communiste de l’Allier appelle déjà à voter pour la candidate socialiste, l’ancienne ministre de François Hollande, Najat Vallaud-Belkacem.

Et, dans les onze autres fédérations PC, on pense que de nombreux militants voteront aussi socialiste. Du côté des Verts, la cheffe de file, Fabienne Grébert, qui est déjà venue deux fois dans la Loire, est droite dans ses bottes. Elle devance un PS qui n’est plus hégémonique à gauche et se projette déjà dans de difficiles négociations de second tour. Elle estime que les écologistes sont les seuls à même de battre le président Wauquiez.

Départementales en Loire.
Peu de suspense pour un scrutin qui ne mobilise pas les foules ! La majorité sortante de Georges Ziegler devrait l’emporter même si la gauche peut progresser en grignotant un, deux ou trois cantons. Malgré tout, il reste quelques points d’interrogation comme dans le canton de Montbrison où l’actif député marcheur et médecin, Julien Borowczyk, part au combat, la fleur au fusil d’autant qu’il juge « pas satisfaisant le bilan de Georges Ziegler ».

Il faudra suivre aussi le canton stéphanois où se présente l’étonnant duo Jean-François Barnier-Pascale Lacour. L’ancien maire du Chambon-Feugerolles ne fait pas le mandat de trop avec une Pascale Lacour, adjointe de Gaël Perdriau qui ne fait pas l’unanimité dans les rangs LR.

A Firminy, il faudra être attentif au duel entre le communiste exclu Marc Petit et ses ex-camarades estampillés PC. Pour l’anecdote, le canton sera le seul à compter un candidat Les Patriotes. Enfin, à Saint-Chamond, l’inamovible candidat de Lutte Ouvrière, André Moulin, prend sa retraite de candidat.

Quant la relaxe du DRH fait la Une du Progrès.
Notre site est le premier média à avoir annoncé la relaxe en cour d’appel de l’ancien directeur des ressources humaines du département, Jean-Luc Limouzin. Le procès a eu lieu le 8 avril et il a fallu un mois pour que le quotidien, le Progrès, s’intéresse au sujet.

Aujourd’hui, on peut lire en Une de plusieurs éditions du quotidien du groupe EBRA ce bandeau : »Dénonciations calomnieuses : l’ex DRH du Département relaxé en appel ». Jean-Luc Limouzin, ancien cadre préfectoral, ancien directeur des services de la ville de Firminy sous Dino Cinieri, ancien directeur des ressources humaines du Département avait été condamné à de la prison avec sursis en première instance pour dénonciation calomnieuse.

Son employeur l’avait mis en retraite anticipée et n’ira pas en cours de cassation aujourd’hui. Et, il ne s’exprimera pas sur ce sujet au début de la campagne électorale qui s’ouvre.