Dino Cinieri interpelle le Premier Ministre concernant la hausse du carburant

M. Dino Cinieri a adressé un courrier au Premier Ministre, Jean Castex, concernant la hausse record du prix des carburants et demande la mise en place de mesures d’urgences pour les particuliers et les entreprises. Ces hausses ne font qu’exacerber les inégalités sociales, et touchent notamment les plus défavorisés en situation précaire et les classes moyennes. Ces augmentations des tarifs sont insupportables pour les ménages ligériens qui constatent une baisse de pouvoir d’achat important.
« Chaque jour, nous rencontrons des Ligériens inquiets de la hausse record du prix des carburants. (…) Nos concitoyens qui vivent dans les territoires ruraux et dans les villes moyennes n’ont pas d’alternative à l’utilisation des véhicules personnels pour aller au travail ou chercher un emploi, pour accompagner les enfants à l’école, faire leurs courses ou se rendre à des rendez-vous médicaux par exemple.  
Les transporteurs, (…), les ambulanciers, (…), les transporteurs scolaires, les taxis, les agriculteurs, les infirmiers et les aides à domicile de la Loire se retrouvent dans une situation très délicate, d’autant plus que leurs indemnités forfaitaires de déplacement (IDF) n’ont pas été revalorisées.
En plus du coût du carburant, nos concitoyens doivent faire face aux hausses du coût de l’électricité et du gaz. De nombreux Français ont renoncé à se chauffer alors que l’hiver n’est pas fini, notamment dans les départements au climat rigoureux comme la Loire. De même, des entreprises du secteur industriel vont devoir ralentir leur activité et mettre des salariés en chômage partiel faute de pouvoir assumer leurs factures d’électricité…
Les conséquences de ces hausses délirantes sont considérables pour toute notre économie : pauvreté, chômage, pénuries… Ce sont les prix de tous les biens de consommation qui vont flamber dans les jours qui viennent et nos concitoyens modestes qui ne peuvent déjà plus se chauffer ne pourront bientôt plus payer leurs déplacements, même pour aller travailler !
Monsieur le Premier Ministre, ce ne sont pas la revalorisation du barème des indemnités kilométriques, l’indemnité inflation de 100€ et la remise de 15 centimes d’euro par litre d’essence qui vont empêcher cette catastrophe économique ! Des mesures d’urgence sont indispensables, pour les particuliers et pour les entreprises. »

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com