Des questions hospitalières à Loire-Forez-Agglomération

Questions hospitalières à LFA.
Le conseil communautaire de Loire-Forez-Agglomération se réunit ce mardi 1 février. A cette occasion, Christophe Bazile, président de la communauté d’agglomération, présentera une motion en faveur de l’hôpital du Forez. Pour l’élu, le Ségur de la Santé, ne répond pas aux problèmes de cet établissement.

L’hôpital du Forez fait face à un manque de médecins. La motion réclame une enveloppe de dix millions d’euros par an sur trois ans pour aider à combler le déficit structurel du centre hospitalier du Forez. La motion réclame un projet médical cohérent et complémentaire pour les deux sites de Feurs et Montbrison ainsi que le maintien des moyens, une collaboration avec le CHU de Saint-Etienne et la mise en place d’une commission de contrôle des comptes.

Un plan cancer à Saint-Etienne.
C’est le 13 mai 2022, après la présidentielle;  que le plan cancer de la ville de Saint-Etienne, principale promesse de campagne, sera dévoilé au public par le docteur Patrice Michaud, président de la Ligue contre le cancer de la Loire et adjoint au maire de Saint-Etienne.

Ce plan cancer sera doté d’un budget de 5 millions d’euros. Il entrera dans un contrat local de santé avec divers ajustements et il sera valable jusqu’en 2026. Une coordinatrice a d’ailleurs déjà été recrutée pour en assurer la gestion. Pour sa part, l’opposant socialiste Pierrick Courbon préfèrerait que la ville recrute des médecins salariés. Quant au dispositif Sainté Psycho, il continuera à fonctionner jusqu’ en mars 2022.

Aménagement de Terrenoire.
Une réunion publique sur l’avenir de ce quartier a récemment eu lieu en visioconférence. Les revendications du conseil de quartier sur le déménagement à la maison des associations du centre social semblent avec été prises en compte après des années d’atermoiement. D’autres projets de déconstruction ont été débattus ainsi que des thématiques comme l’attractivité du centre de l’ancienne commune minière,  la mise en valeur de ses équipements, la rénovation de son habitat, la requalification de ses zones économiques, la végétalisation du quartier. Pour associer au mieux la population, trois ateliers sont déjà programmés en février, mars et avril. A noter aussi l’installation prochaine à Terrenoire d’une école de la deuxième chance pour lutter contre le décrochage scolaire.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com