Des Policiers plus nombreux à Saint-Etienne

Le parlementaire ligérien a obtenu cette information auprès de la ministre Marlène Schiappa lors d'une séance de questions orales à l'assemblée nationale.

Des renforts de police pour Saint-Etienne.
C’est le député Génération.S, Régis Juanico, qui annonce un renforcement d’effectifs dans la circonscription de sécurité publique
de Saint-Etienne d’ici la fin du quinquennat. Le parlementaire ligérien a obtenu cette information auprès de la ministre Marlène Schiappa lors d’une séance de questions orales à l’assemblée nationale.

Dans sa question, l’ élu ligérien avait évoqué la dégradation constante de la sécurité dans plusieurs quartiers stéphanois : Côte Chaude, Carnot, Terrenoire, Montreynaud, le Soleil.
La ministre, dans sa réponse, a rappelé les précédents arrivées d’effectifs dans la préfecture de la Loire et elle a dressé un état des lieux quartier par quartier de ce qui a été fait depuis le début du quinquennat.

Accroissement des peines. La réaction de Georges Ziegler.
Suite à l’assassinat du brigadier de police, Eric Masson, le premier ministre, Jean Castex, a annoncé uncertain nombre de mesures punitives pour les agresseurs de policiers nationaux ou municipaux et de gendarmes . Dans un courrier adressé à l’hôte de Matignon, Georges Ziegler, président du conseil départemental, déplore l’absence de sanctions contre les agresseurs des sapeurs pompiers professionnels ou volontaires qui sont en hausse constante.

L’élu estime que ces violences sont inacceptables envers des personnes porteuses  d’un uniforme, symbole de l’Etat.Le président départemental espère qu’on n’attendra pas un nouveau drame pour agir dans le sens d’une aggravation de la réponse pénale.

Le groupe Huttopia achète un camping en Pilat.
Huttopia est une société lyonnaise d’écotourisme haut de gamme qui possède plusieurs équipements à proximité de la capitale régionale. Le média spécialisé, Lyon entreprendre, nous apprend que l’entreprise touristique vient d’acquérir un camping naturiste sur la commune de Tupin-Semons dans le parc naturel régional du Pilat à proximité du vignoble Côte Rôtie. Ce camping naturiste comportait outre des chalets en bois et des emplacements de caravanes, un bar-restaurant, une piscine, des jeux de boule et il était labellisé par la fédération française de naturisme.

Cette distinction va disparaître car le nouveau propriétaire se veut « glamping », haut de gamme et respectueux de l’environnement. Le nouveau camping prendra le nom de « grand bois » et compte séduire « une clientèle textile lyonnaise ». Les anciens clients naturistes ne cachent pas leur colère de voir disparaître un lieu familial que certains fréquentaient depuis trente ans.