Déjà labellisé « ville numérique », la commune de Saint-Chamond vient de décrocher son cinquième arobase

Le site internet est de plus en plus performant et la ville a sa propre application sur les mobiles. Cinq webcams sont implantées dans différents quartiers. Enfin, les élus d'opposition vont disposer d'un mel personnalisé.

Saint-Chamond, ville numérique
Déjà labellisé « ville numérique », la commune de Saint-Chamond vient de décrocher son cinquième arobase, ce qui classe la deuxième ville de la Loire au top d’équipement numérique. Parmi les arguments qui ont joué pour atteindre ce sommet, on peut citer plusieurs réalisations en commençant par l’utilisation de nouveaux logiciels par le personnel municipal. Pour le grand public, il est de plus en plus facile d’effectuer des démarches en ligne ou de se faire accompagner par du personnel au BIJ, le bureau information jeunesse.

La ville a multiplié sur son espace public, parcs mais aussi bâtiments, des accès wifi gratuits.

Le site internet est de plus en plus performant et la ville a sa propre application sur les mobiles. Cinq webcams sont implantées dans différents quartiers. Enfin, les élus d’opposition vont disposer d’un mel personnalisé.

                       ♠  Photo Ville de Saint-Chamond

Le tourisme roannais joue la coopération
La plupart des touristes se contrefichent des limites départementales qui n’ont plus beaucoup de sens en 2021. Roannais agglomération travaille déjà à la reprise de l’activité touristique après la pandémie. Dans cette perspective, une route des vins du Roannais sera proposée aux visiteurs. Quant au président Biden, il a déjà reçu sa caisse de vins du Roannais. La décision la plus novatrice concerne l’élargissement des propositions touristiques aux voisins du Rhône, de l’Allier et de la Saône-et-Loire. des actions communes seront ainsi menées avec la ville de Vichy et ses alentours. Une chemin de randonnée interdépartemental va se développer ainsi que des circuits VTT et de cyclotourisme.

Quand Régis Juanico défie Hercule
On savait la député de la Loire familier de l’athlétisme et du football, on ignorait son appétence pour les sports de combat. Sérieusement, le parlementaire est vent debout contre le projet Hercule de dissociation des activités du groupe EDF suite aux demandes de l ‘Union européenne. Avec 82 de ses collègues, il vient d’adresser un courrier à Jean Castex, premier ministre pour lui demander de renoncer à ce qu’il considère comme un démantèlement de la compagnie nationale d’électricité. celle ci est déjà divisée entre Electricité de France, qui produit, ENEDIS, qui distribue et RTE qui transporte.
Les syndicats d’EDF sont aussi opposés à cette réforme.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com