Dans la presse locale du Tarn un « corbeau » critique l’évêque qui a embauché le Stéphanois

La Dépêche du Midi s’intéresse à la sextape stéphanoise.
Depuis le printemps dernier, Gilles Artigues, ancien premier adjoint de Saint-Etienne, a pris le poste de directeur de l’enseignement privé catholique sous contrat du Tarn à Albi. Il est actuellement troisième adjoint au maire.

Le 26 août, suite à un article de Médiapart, le scandale à la vie intime a éclaté et ses conséquences sur Saint-Etienne n’ont pas changé. Hier, 16 novembre, le quotidien local, la Dépêche du midi, a publié un long article sur un « corbeau » critiquant l’évêque qui a embauché le Stéphanois. Dans ce courrier anonyme, on devine aisément que l’auteur souhaite le départ du Stéphanois. La presse locale du Tarn et de la Loire n’a pu joindre l’évêché. Rien n’exclut que le corbeau soit Stéphanois! Depuis quelque temps, le maire ressort. Ainsi a-t-il assisté, avec des proches au calamiteux dernier match de l’ASSE

Les métropoles les plus attractives de France.
Le magazine économique, Challenges, publie une étude sur les 39 villes françaises de plus de 100 000 habitants de France métropolitaine à l’exception de Paris. Plusieurs critères ont été pris en compte. comme la santé publique, l’immobilier, l’emploi, la formation continue.
Saint-Etienne occupe le classement de 34ème sur 39. Les difficultés de recrutement sont de 62,5%. Chez les 20-29 ans, on dénombre 69,6% de bacheliers contre un pourcentage de 84,9% à Lille. Entre 2015 et 2021, l’emploi stéphanois a progressé de 1% contre 15,9% à Montpellier.
Depuis 2019, le PIB a « évolué » de 0% contre 2,3% à antes. Le taux de chômage est de 11,1% contre 7,5% au Havre. Certains chiffres parlent plus que de long discours.

Qui pour succéder à SKJ ?
La démission de Samy Kéfi Jérôme, adjoint aux écoles à Saint-Etienne n’est pas chose facile pour le maire de Saint-Etienne. La suivante sur la liste, une ancienne adjointe LR, Alexandra Custodio, a refusé de siéger et n’a pas ménagé ses collègues de la majorité municipale.
Cette semaine, Gaël Perdriau a auditionné le suivant sur la liste. Il s’agit d’Antoine Poméon, un jeune juriste , président des jeunes LR 42 et collaborateur à temps partiel de Dino Cinieri.
Celui-ci intégrera le conseil municipal le 28 novembre prochain mais il siégera comme indépendant et n’aura pas de postes d’adjoint. Il faudra bien trouver un adjoint aux écoles. Si d’autres démissions survenait, le maire n’aurait plus beaucoup de choix.
En queue de liste, on trouve des personnalités SE, assez agées, comme MM Jean-Philippe Terme, ancien patron et Jacques Plaine, ancien libraire fondateur de la fête du livre et Maryse Durafour, veuve de l’ancien maire et ministre. Il
reste aussi deux dames, Mmes Ducros et Liotier, très discrètes et un jeune homme, Omar Benramdane.
Celui-ci, étudiant lors des municipales de 2020 est aujourd’hui attaché parlementaire du député LR altiligérien JP Vigier, proche de Laurent Wauquiez, dont on connaît « les bonnes relations » avec le maire de Saint-Etienne.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com