Conflit à Saint-Chamond autour de la maison d’Antoine Pinay

Le cercle de Pan ne baisse pas les bras.
Cette association de défense de la nature s’est fait connaître, il y a plusieurs semaines, lors de la polémique née de l’abattage de chèvres sauvages sur ordre du maire de Lorette Gérard Tardy. Des militants avaient manifesté devant l’hôtel de ville. Dans la foulée, ils ont conduit une autre action dans une autre vallée, celle de l’Ondaine.

En une nuitée, ils ont procédé à l’extinction de plusieurs enseignes de
magasins sur les communes de Firminy, Unieux et du Chambon-Feugerolles. Au total, 21 magasins étaient en infraction avec la loi et sont susceptibles de recevoir des contraventions de 750 euros. L’association continuera à lutter contre le gaspillage d’énergie.

Conflit à Saint-Chamond autour de la maison d’Antoine Pinay.
Durant plusieurs décennies, cette maison de maître située au 11 route du Coin à Saint-Chamond a reçu des chefs d’entreprise mais aussi des politiciens nationaux comme Valéry Giscard d’Estaing, Edouard Balladur ou Jacques Chirac.

Depuis le décès de l’ancien premier ministre qui fut également maire de Saint-Chamond, président du conseil départemental, député, sénateur, conseiller régional, plusieurs fois ministre et fondateur du nouveau franc, le parc de sa résidence a accueilli de petits immeubles. Le promoteur avait commencé à agrandir la maison de l’ancien homme politique. , sans respecter la loi, ce qui a entraîné la colère des voisins. La mairie estime avoir été abusée par le constructeur. Le chantier est à l’arrêt.

PAP = Place aux piétons.
Cette association de défense des voies piétonnes agit sur tout le territoire de Saint-Etienne Métropole. A l’issue d’une analyse de la situation de la ville de Saint-Chamond, l’association a rendu ses conclusions à la mairie. Le document comprend un diagnostic et des propositions. Les militants trouvent que la circulation est excessive sur plusieurs axes routiers et notamment au carrefour Lamartine dans l’hyper centre de la commune.

L’association déplore l’absence de cheminements piétonniers et estime que les abords des écoles sont peu sécurisés.. En conclusion, PAP préconise un peu moins de place pour la voiture.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com