Circulez à vélo à Saint-Etienne ?

Le Conseiller départemental de la Loire, Régis Juanico nous a fait parvenir sa rubrique disponible sur son blog www.juanico.fr dans la rubrique « Sur le terrain ».

Comme tous les stéphanois, j’ai reçu cet été dans ma boite aux lettres un magnifique dépliant de la ville de Saint-Etienne intitulé « Circulez à vélo ». J’ai donc voulu testé pour vous l’un des itinéraires cyclables figurant dans ce document en faisant l’aller-retour avec mon vélo : Hyper-centre -> complexe sportif de Méons -> complexe sportif de l’Etivallière…

Pas de commentaires sur la sécurité des « aménagements cyclables » et le marquage au sol pour sortir des rues stéphanoises de l’hyper-centre, en particulier rue de la Résistance (cf photo) -j’y reviendrai ultérieurement dans un autre post- l’expérience s’apparente plus à un stage de survie dans le flot de circulation automobile qu’à du vélo…

Une fois au Parc François Mitterrand après une traversée délicate du boulevard Jules Janin, les choses s’améliorent même si les itinéraires proprement cyclables mériteraient une meilleure signalisation.

Hormis la traversée du boulevard Scheurer-Kestner -une discontinuité de plus-, l’arrivée sur la voie verte se fait plutôt bien. La voie verte entre le Zénith et la rue de la Talaudière est une vraie piste cyclable sécurisée et agréable à parcourir où l’on croise quelques cyclistes et handibikes.

Mais cette voie verte le long d’une ancienne voie de chemin de fer ne fait que deux kilomètres sans rallier directement le complexe de Méons et débouche pour les vélos sur des voies de circulation très dangereuses et fréquentées par de nombreux poids-lourds au rond-point Necker ou rue de la Talaudière.

C’est vraiment dommage car Méons -outre sa piste circulaire régulièrement arpentée par les cyclos- bénéficie de larges voies de circulation où piétons, rollers, coureurs et cyclistes peuvent cohabiter, dont certaines à l’ombre (ce qui n’est pas le cas des aires de fitness) !

Direction l’Etivallière en ralliant à nouveau la voie verte à mes risques et périls sur des ronds points où Saint-Etienne Métropole fait la publicité de l’accueil des Grands Événements Sportifs Internationaux, mais ne s’intéresse visiblement pas à la sécurisation des accès pour les cyclistes aux différents complexes et équipements sportifs de la ville…

Deux ou trois voies de circulation à traverser avec beaucoup de prudence comme la rue des Aciéries… il faut être constamment concentré et sur ses gardes. Les choses se gâtent encore pour repartir du complexe de l’Etivallière vers le centre-ville : les marquages au sol finissent sur un cul de sac… rue Bergson.

Bref, le vélo à Saint-Etienne, c’est encore laborieux et dangereux. Pas étonnant de retrouver la ville en queue de peloton, dans le gruppetto du dernier baromètre 2021 des villes cyclables, à la 33e place sur 38.…

De nombreux points sont à améliorer pour rendre cyclables la ville : les usagers au quotidien de ces itinéraires « sur papier glacé » pourraient etre consultés par les élus et techniciens en charge du dossier !

photo illustration vélo 1886 une marque stéphanoise

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com