C’est le pourrissement pour le scandale de la sextape stéphanoise

Une tribune Renaissance-LR entre Loire et Rhône.
Le député Renaissance de la Loire, Quentin Bataillon, et son jeune collègue et amitieux collègue du Rhône, Alexandre Vincendet viennent de publier dans un média papier national une tribune commune sur la réforme des retraites.

Les deux parlementaires estiment que les grands oubliés du projet de loi sont les bénévoles des associations. Pour les signataires, les bénévoles des associations ont su dépasser la crise de la Covid et les associations continuent à animer le territoire. Les auteurs demandent que les bénévoles bénéficient d’une reconnaissance sous forme de trimestres d’assurance retraite. Une bonne idée peu facile à concrétiser.

En bref.
Quasiment cinq mois d’attente !
Dans son édition du 17 janvier, le Progrès se pose la question de la durée de l’enquête sur le scandale de la sextape stéphanoise. De nombreux élus et citoyens sont fatigués par le pourrissement de l’affaire.

Un premier article Médiapart pour 2023.
Le média numérique à plusieurs centaines d’heures d’enregistrement disponible pour alimenter le feuilleton de la Perdriau Gate. Un nouvel article a été publié par Médiapart, le 16 janvier en soirée.

Notre confrère, Antton Rouget a consacré  son article de rentrée aux personnes qui ont fourni la caméra qui a piégé Gilles Artigues. La personne qui a fourni la caméra à Samy Kefi-Jérôme est aujourd’hui employée au conseil régional. D’abord dans le déni,  elle concédé aux policiers être au courant de l’identité des commanditaires. Une autre collaboratrice du maire, directrice adjointe du cabinet, a aussi été entendue par la police. Voici qui relance l’affaire mais n’émeut apparemment pas le maire et sa majorité municipale.