Bilan touristique de l’été 2022 dans la Loire

Bilan touristique de l’été 2022 en Métropole.
L’office du tourisme métropolitain vient de dresser le bilan de l’été.
L’institution observe « un retour à la normale » après deux années de confinement. L’activité touristique retrouve son niveau de 2019. l’ensemble des musées ont bien fonctionné avec une hausse de fréquentation de 29% au MAMC, le musée d’art moderne et contemporain.
Le musée de la mine et le musée des verts ont aussi reçu plus de visiteurs. Seul, le musée d’art et d’industrie enregistre une petite baisse.

Le site le Corbusier de Firminy est en progrès de 22% par rapport à 2019 et les Gorges de la Loire exposent avec 38% d’augmentation. En revanche, la chartreuse de Sainte-Croix-en-Jarez et le château de Bouthéon sont en baisse respective de 6 et 15%. En juillet, l’hôtellerie a enregistré de bons scores mais les choses ont moins bien marché en août. Le taux d’occupation des Gîtes de France de la Loire est de 80%.

Olivier Faure à Saint-Etienne.
Pile deux semaines après l’éclatement du scandale qui salit la ville de Saint-Etienne et sa Métropole, le patron du PS, Olivier Faure, a tenu une conférence de presse de rentrée dans un restaurant stéphanois. Une visite qui a permis de « nationaliser » politiquement le scandale stéphanois du chantage intime. D’ailleurs, le député a commencé son propos en annonçant que le parti envisage de déposer une proposition de loi pour criminaliser le viol de l’intimité.

Pour Johann Cesa et Isabelle Dumestre de la fédération du PS Loire, ce scandale paralyse la vie publique. En ce qui concerne la suspension du parti de Pierrick Courbon, candidat « dissident » aux législatives, une commission doit bientôt se pencher sur ce dossier.

Eric Berlivet s’exprime sur la fiscalité métropolitaine.
A Saint-Etienne-Métropole, c’est un peu comme dans la majorité municipale stéphanoise. En privé, plusieurs maires estiment que le président Perdriau devrait se mettre en retrait et laisser provisoirement sa place à un autre élu. Personne ne s’exprime en public S’il ne s’est pas exprimé sur le sujet, le maire de
Roche-la-Molière, Eric Berlivet, vient de publier un communiqué sur la fiscalité métropolitaine.

En effet, l’exécutif devait annoncer des hausses d’impôts. Durant son premier mandat de vice-président de la Métropole, Eric Berlivet a toujours privilégié une maîtrise de la fiscalité. L’élu énumère les taxes qui reviennent à l’intercommunalité comme GEMAPI, la mobilité des transports, la contribution financière des entreprises, la taxe sur les surfaces commerciales, les taxes sur les propriétés. Le prochain conseil métropolitain pourrait se tenir dans une ambiance délétère si le président ne se met pas en retrait.
Pour sa part, la semaine prochaine, Eric Berlivet, président de l’association de petites villes de la Loire, assistera au

congrès national à Dinard.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com