Autobiographies : de François Bocquet chez Gereso Editions

Patron d’un institut de formation, l’auteur est un fin observateur des changements sociétaux de nos contemporains, dans les entreprises comme dans la vie privée. Le livre est complété d’un sous-titre explicite :« L’histoire du passé et de l’avenir contée sans filtre par ses acteurs ». Un livre drôle, cultivé et agréable à lire.

François Bocquet à répondu aux questions de Pat Françon

→ Qu’est ce qui vous a incité à écrire un tel ouvrage ? La conscience aigüe de se trouver assis sur le fil du rasoir entre le monde d’hier (le mien, le nôtre) et celui de demain, d’assister en direct à une métamorphose sans précédent.

→ Quelle (s) vision (s) portez-vous sur l’avenir de nos sociétés ? L’avenir, c’est long et ça varie selon lieux. Restons en à la France dans les trois prochaines décennies :
– Effondrement de beaucoup de choses pour beaucoup de gens, à l’exception d’une poignée de privilégiés qui deviendront des dieux.
– Pénurie de ressources matérielles, compensée par une surabondance d’information et de complexité.
– Explosion des possibilités de personnalisation, compensée par un totalitarisme vert
– Moins de liberté, moins d’égalité, moins de fraternité. Mais l’impression d’être à l’intérieur du film, en accéléré.

→ De toutes les périodes dans lesquelles vous vous transportez, laquelle appréciez-vous le plus ? La France très optimiste où j’ai passé mon enfance (1961-1981), celle des 30 glorieuses, des films de Belmondo, où toutes les fantaisies comme toutes les espérances semblaient encore possibles.

Si vous aussi vous avez écrit 1 ou plusieurs livres…..n’hesitez pas a nous le faire savoir gillescharlesinfos@gmail.com

4 novembre 2021

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com