1430 dossiers de surendettement ont été recensés dans la Loire

Le vaccin anti-covid dans la Loire.
La préfecture de la Loire vient de faire le point sur les centres de vaccination dans la Loire. En date du 3 mars, 89,6% des Ligériens de plus de douze ans avaient reçu une première injection, ce qui représente 1,6 million d’injections. Les jours et heures d’ouvertures des 19 centres de vaccination de la Loire, à commencer par Saint-Etienne, Roanne et Montbrison ont été restreints en raison de la progression de la vaccination dans les pharmacies et les cabinets d’infirmiers libéraux et de généralistes. La préfecture rappelle que la vaccination des enfants et des femmes enceintes est vivement recommandée.

Plus de détails sur les horaires des vaccinodromes sur le site de la préfecture.

La Loire et le surendettement.
L’antenne ligérienne de la Banque de France vient de rendre public son dossier concernant l’an 2021. Cette année-là, 1430 dossiers de
surendettement ont été recensés dans la Loire, essentiellement en raison des conséquences financières de la crise sanitaire. La hausse importante de 13,5% est toutefois en baisse par rapport à l’année précédente.

Globalement, si on prend les cinq dernières années, la Banque de France note une tendance baissière grâce essentiellement à l’application de nouveaux dispositifs préventifs et d’accompagnement.
Les prix de l’énergie et de la communication sont les principaux motifs de l’endettement des ménages. L’explosion des prix de l’énergie et des carburants laisse présager des hausses d’endettement. (photo l’essor)

Vers une pénurie de profs ?
C’est en tout cas l’inquiétude manifestée par le syndicat enseignant ligérien SNES-FSU qui vient de publier un communiqué de presse à la suite de la tenue du Conseil départemental de l’éducation nationale relatif aux conditions de la prochaine rentrée scolaire de septembre.
Selon le syndicat, le nombre d’enseignants dans les collèges et lycées ligériens sera en baisse. Des suppressions de postes sont même programmées dans certains établissements. Il faut préciser que certains lycées sont l’objet d’une légère baisse d’effectifs. Et, parallèlement, la profession est jugée moins attractive auprès d’éventuels candidats.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com