Partager cet article :

Ce sont 5 policiers qui arrivent dans notre vallée et 10 000 postes dans toute la France d’ici 2022 qui viendront renforcer les effectifs déjà en place !

« La sécurité, priorité du gouvernement et de la majorité. »

Madame la Députée Valéria FAURE-MUNTIAN s’est saisie de la question de l’augmentation des effectifs de nos forces de sécurité publiques dès le mois de juillet 2017 au tout début de son mandat, auprès de Monsieur COLLOMB, alors Ministre de l’intérieur.
Aussi, après plusieurs années d’interventions auprès des différents Ministres de l’Intérieur, ces postes d’agents de sécurité publique, qui étaient également une demande forte des agents en place et de certaines communes comme celles de Rive de Gier ou Lorette, arrivent.

Cette augmentation du nombre d’agents de nos forces de l’ordre et de sécurité que notre députée soutient est une nouvelle positive et concrète.
Mobilisée depuis 4 ans et travaillant de concert avec les services du Gier, de la Préfecture et de la Direction départementale de la sécurité publique, Madame la Députée Valéria Faure-Muntian salue l’arrivée de ces 5 policiers supplémentaires dans la 3ème Circonscription de la Loire.

Ces effectifs s’inscrivent dans la lignée de la politique du gouvernement et de la majorité visant à réinstaurer la sécurité dans tous les territoires de la République.
Ainsi, outre la modernisation du matériel et une augmentation du budget consacré à la sécurité de 1,7 milliards d’euros, ce sont 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires qui seront déployés d’ici 2022 partout en France, conformément à l’engagement du Président de la République Emmanuel Macron. Une réserve de la police sera ainsi créée et celle de la gendarmerie passera de 30 000 femmes et hommes à 50 000.

1 point de « deal » fermé par jour, 1 000 opérations coup de poing contre les lieux de trafic ces dernières semaines, 35 attentats déjoués depuis 2017…
Derrière le renforcement de la sécurité pour les Françaises et les Français, le gouvernement et la majorité mènent un triple combat.

• Un combat en faveur des libertés, car la sécurité est une condition indispensable de celle- ci.

• Un combat en faveur de la justice, avec 1 000 effectifs supplémentaires dans les tribunaux et un budget de la justice augmenté de 8% en 2021.
• Un combat pour l’égalité sociale et territoriale, car ce sont d’abord nos concitoyens les plus modestes qui souffrent de l’impunité des délinquants.

Le droit à la vie paisible pour chacun d’entre nous et l’ensemble de la Nation, doit prendre sa part à cette défense des libertés.
Nous devons retrouver une sérénité dans nos quartiers du Grand-Pont, de Fonsala ou sur nos places de nos Hôtels de Ville, de l’Ile de France, de la Liberté, de la République dans chacune de nos communes !

Ainsi, outre la consultation nationale à travers le « Beauvau de la sécurité », un grand débat national sur la consommation des drogues se tiendra dans les prochaines semaines. »