Une rallonge de plus de 5 millions pour Saint-Etienne Métropole

Les convois liberté dopent les antivax.
Les manifestants d’Ottawa ont suscité des émules de l’autre côté de l’Atlantique comme on a pu le voir hier à Paris. Et ces manifestations ont même eu des impacts dans la Loire. Ainsi à Roanne, c’est derrière un drapeau canadien qu’une centaine de manifestants ont arpenté le centre-ville à l’occasion de leur huitième mois consécutif de
manifestations. En fin de cortège, une dizaine de voitures ont pris la route de Dijon pour se joindre à un convoi liberté sur Paris.

Les manifestants du Nord Lore se sont donnés rendez-vous samedi prochain.
Une autre manifestation a eu lieu à Chazelles-sur-Lyon entre le centre-ville et le rond-point de la route de Saint-Galmier. Les protestataires ont redit leur volonté de ne pas céder.

Une rallonge de plus de 5 millions pour SEM.
L’ANRU, l’agence nationale de rénovation urbaine vient de donner une rallonge supplémentaire de 5,1 millions d’euros à Saint-Etienne Métropole pour des projets d’urbanisation qui mobilisent au total 85,6 millions. Une fois encore, la ville centre, Saint-Etienne, se taille la part du lion avec le chantier de requalification urbaine des quartiers sud-est et notamment dans le secteur Loti.

Sur le quartier de Montreynaud, la nouvelle somme sera affectée à une crèche, à une bibliothèque et à un lieu parents-enfants. Deux immeubles du quartier La Cotonne-Montferré feront aussi l’objet d’une rénovation.  Un budget plus modeste sera affecté au quartier Novaciéries de Saint-Chamond.

La nouvelle carte scolaire de la Loire.
Les autorités académiques viennent de rendre leurs prévisions après négociations avec les syndicats enseignants et les remarques des élus locaux. Ainsi, Saint-Etienne comptera avec six classes supplémentaires à la rentrée de septembre 2022. L’an dernier, on en avait ouvert sept.
Actuellement, la ville compte deux cités éducatives pour accompagner les élèves en rupture scolaire. Comme on le constate, l’effectif scolaire stéphanois est stable. La ville préfecture compte 599 classes réparties dans 69 écoles publiques. Le département dans son ensemble va connaître l’ouverture de 24 classes contre 25 fermetures.