Une association humanitaire ligérienne spécialisée dans la prévention bucco-dentaire des seniors

Quant une association stéphanoise bénéficie d’une médiatisation nationale.
PBDS. Derrière ce signe se cache une association humanitaire ligérienne spécialisée dans la prévention bucco-dentaire des seniors.
Des dentistes en retraite, comme le Stéphanois Jean Robillard, visitent régulièrement, deux jours par semaine, des EHPAD en Loire et
Haute-Loire.

Ils effectuent des contrôles et de petites interventions gratuitement. Mais, depuis quelques mois, ils bénéficient d’un cabinet dentaire fixe qui a été installé dans l’EHPAD de la Sarrazinière à Saint-Etienne, un établissement géré par l’Armée du salut.

Ici, des pensionnaires venues d’EHPAD de tout le département sont pris en charge pour de plus grosses interventions. Il y a quelques jours, cette association discrète a eu la grande joie d’avoir un reportage de deux pages dans l’hebdomadaire national, Le Pélerin.

Eric le Jaouen gère la dette sociale.
Depuis janvier dernier, c’est un patron ligérien qui préside aux destinées de l’UNEDIC, l’association paritaire de gestion de l’assurance chômage. Interrogé par l’hebdomadaire, l’Essor de l’Isère, le chef d’entreprise, ancien président du MEDEF Loire, explique les difficultés de survie de son organisme durant cette crise sanitaire et ses conséquences sur l’explosion du chômage de masse.

Dans ce contexte, l’UNEDIC « joue un rôle d’amortisseur social » et a du emprunter à plusieurs reprises pour assurer le versement des prestations. Le déficit actuel dépasse les 25 milliards et d’ici la fin de cette année, on devrait compter 900 000 chômeurs.

Marche contre l’islamophobie.
Suite à l’annonce du vote prochain d’un loi sur « le séparatisme », un collectif contre l’islamophobie et pour l’égalité s’est constitué à Saint-Etienne. Le 16 octobre, ce collectif organise une marche au départ de la place du Peuple. Pour ce groupe militant, , la « future loi donne un coup d’accélérateur à la campagne islamophobe ». Le collectif dénonce un climat de racisme et d’islamophobie et il estime que l’arsenal législatif et judiciaire français est largement suffisant pour combattre l’excès. Pour lui, les problèmes sont plus politiques que religieux et il a déjà programmé d’autres actions sur l’agenda.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *