Un retour à des dates de vendanges précoces en Vallée du Rhône

⇒ Désormais on traite toutes les infos nationales sur le site…

Cette année, la vigne a su se montrer résistante face aux vagues de chaleur successives et au manque de précipitations, comme l’atteste le parfait état sanitaire du vignoble. Les vignerons ont su faire preuve de patience et de vigilance ; certains ont déjà commencé à vendanger.
Les vignerons et négociants du deuxième plus grand vignoble d’AOC français commencent à récolter le raisin ce lundi 22 août, soit 8 jours plus tôt qu’en 2021. L’année 2021 avait marqué un retour à des dates de vendanges proches de la normale. Le millésime 2022 se distingue par sa précocité sans pour autant représenter un record.

La sécheresse affectant les appellations de la vallée du Rhône et les températures élevées ont engendré une avance de maturité d’une vingtaine de jours par rapport à l’année dernière. Après un mois d’octobre 2021 très pluvieux, les mois suivants ont tous enregistré des déficits de pluviométrie importants (de -53% à -97%). Les températures hivernales sont restées très douces et le printemps a connu une vague de froid tardive, entre le 1 er et le 5 avril.

Le mois de mai s’est placé au 1er rang des mois de mai les plus chauds depuis le début du XXe siècle. L’été a débuté avec un épisode orageux au mois de juin, laissant un peu de répit à la vigne. Entre le 1 er juillet et le 13 août, des périodes de très fortes chaleurs se sont succédé, sans précipitation, sur des sols déjà en manque d’eau.

A la mi-août, des pluies plus ou moins intenses ont eu un effet bénéfique, permettant au vignoble de se ressourcer et aux raisins de poursuivre ainsi leur courbe de maturité très prometteuse.

Le débourrement de la vigne s’est déroulé au début du mois d’avril avec un retard de 8 à 10 jours par rapport à 2021 et les températures élevées qui ont suivi ont permis une accélération de la croissance. La vigne a donc rattrapé son retard et la floraison s’est déroulée dans de parfaites conditions, à partir du 10 mai, sur les secteurs les plus précoces. Au 30 juin 2022, le stade phénologique de la vigne était en avance de 10 jours, se rapprochant des millésimes 2020 et 2018 en termes de précocité.

Sur certains secteurs très précoces, notamment dans le Gard, les vendanges des blancs et des rosés ont pu débuter dès le 11 août. La date à retenir sera cependant le 22 août 2022, date de démarrage des vendanges pour beaucoup d’opérateurs de la vallée du Rhône méridionale.

Sur la partie septentrionale :
A partir de la mi-avril les températures sont restées constamment supérieures aux normes avec 3 épisodes de pics de température.
La pluviométrie à 2020. Le débourrement a été plus tardif puis le développement végétatif s’est considérablement a de l’automne et l’hiver 2021-2022 est restée inférieure de 25% aux moyennes observées de 2010ccéléré. La floraison s’est déroulée du 15 au 31 mai dans des conditions de températures élevées, avec des maximums journaliers supérieurs à 30 degrés.

Ces conditions météorologiques ont permis d’éviter le développement des maladies et de préserver l’état sanitaire de la vigne. Certaines parcelles ont présenté des signes de stress hydrique dès la mi-juin. Les pluies de la seconde quinzaine de juin ont donné un peu de répit à la vigne qui a pu reprendre le cours de son cycle. Les précipitations du mois d’août sur la partie septentrionale se sont montrées régulières et ont apporté un nouveau souffle à des vignes qui avaient jusque-là démontré leur grande capacité de résistance.

Les vendanges sur la partie septentrionale débutent le 22 août 2022 avec les Marsanne et Roussanne. Suivront à partir de fin août les Syrah et le Viognier ; il faudra attendre la 1ère quinzaine de septembre pour entamer les vendanges dans les appellations situées sur la limite nord du vignoble.

Au sud comme au nord, l’état sanitaire du vignoble est excellent, avec l’absence de maladie dans les vignes. Même si les pluies ont fait légèrement grossir les baies, on constate toutefois un poids moyen inférieur à la normale.

Ce millésime 2022 confirme réellement sa précocité sur l’ensemble du vignoble. La qualité de la vendange sera au rendez-vous. Les raisins sont dans un état sanitaire parfait, ce qui assure donc une grande qualité de la matière première. Un millésime qui promet d’être riche, avec de la concentration et de belles couleurs.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com