Partager cet article :

A Montbrison, reconversion d’un ancien fleuron industriel.
Dans la sous-préfecture de la Loire, les anciens gardent un souvenir ému de l’entreprise GéGé qui produisait des jouets commercialisés dans la France entière.

L’entreprise a disparu depuis longtemps, mais le grand bâtiment qui l’abritait est devenu une friche . Après des mois d’étude et de contacts, le chantier de restructuration du site Gé Gé vient de démarrer il y a quelques jours en présence du maire de la ville, Christophe Bazile, du sous-préfet, d’Hervé Reynaud, président d’EPORA, organisme public de résorption des friches industrielles.

La reconfiguration du site Gé Gé entre dans le cadre de l’opération « cœur de ville » conduite par l’Etat, dans le cadre du plan de relance,  et qui concerne 222 communes dont Montbrison. A la fin de cette année, le désamiantage sera achevé et le quartier de Moingt sera doté d’un bel ensemble urbain.

Un nouveau restaurant de burgers à Saint-Etienne.
Il sera bientôt difficile de ne pas trouver un restaurant de burgers à Saint-Etienne. A côté des géants américains du secteur, on trouve de plus en plus de restaurants qui font dans le haut de gamme du burger.

Le chef Didier Tabillon, qui fait dans le burger premium, et qui possède le restaurant Gonzague Burgers Maison gourmande, rue des Martyrs de Vingré, vient d’acquérir un ancien restaurant sud-américain dans le quartier Saint-Jacques.

Le site va faire l’objet d’une rénovation totale dans le respect du style sud-américain. Terrasse comprise, le nouveau resto pourra accueillir 40 couverts. Outre les burgers premium, l’établissement devrait proposer une gamme de cocktails très variée.

Et à Saint-Chamond « Brut Butcher » arrive en décembre….

Relookage du campus universitaire Tréfilerie.
C’est dans le quartier stéphanois Tréfilerie, à deux pas de Centre Deux que se trouve depuis les années 70 le plus vieux campus universitaire stéphanois. Le secteur abrite même le siège de l’université Jean Monnet. Un chantier de 28 millions d’euros, répartis entre la Région, la Métropole et l’Etat vient de démarrer sur le campus.

Dans un premier temps, le restaurant universitaire va être déconstruit pour laisser la place à un immeuble qui continuera à abriter la restauration étudiante, des salles de réunion et des salles de cours. D’autres restructurations extérieures sont prévues dans le calendrier en gênant le moins possible la vie scolaire.