Partager cet article :

Florent Pigeon, nouveau patron de Jean Monnet.
Depuis la démission de Michèle Cottier suite à la crise du projet de fusion du gouvernement entre les universités de Lyon et Saint-Etienne, celle-ci était gérée par un administrateur provisoire. Ce 20 mai avait lieu l’élection pour quatre ans du président. Sans surprise, c’est Florent Pigeon, patron d’un laboratoire de recherche qui a été élu à une très forte majorité avec 29 voix et quatre bulletins blancs. Voici qui met fin à un climat de crise interne qui a duré des mois sinon des années. Ancien adjoint à l’urbanisme du maire socialiste Maurice Vincent, lui-même ancien président de l’université, Florent Pigeon se félicite de la presque unanimité qui règne aujourd’hui. Dans le mandat qui s’ouvre, le chercheur souhaite mettre en avant le développement de l’attractivité de l’université stéphanoise, le développement de formations professionnalisantes et l’arrivée de nouvelles filières.

Gaël Perdriau-Pierre Larrouturou. Épisode deux.
En 2020, Gaël Perdriau, dans le cadre du développement de sa carrière politique nationale, fut l’un des rares élus de droite à soutenir la proposition de l’eurodéputé socialiste, Pierre Larrouturou, en faveur d’une taxation européenne des transactions financières. Diverses personnalités des milieux écologistes avaient apporté leur soutien.
Pour sa part, Gaël Perdriau avait promis d’inscrire ce combat dans la durée. Sur les réseaux sociaux, il vient de renouveler son soutien après la diffusion d’un film sur ce thème dans lequel il apparaît avec Cyril Dion, cinéaste, et Nicolas Hulot, ancien ministre de l’environnement et beaucoup d’autres représentants de la société et du monde scientifique. Ou encore le bouddhiste , Matthieu Ricard. A suivre !

Pour une reconnaissance des sages-femmes.
Il y a quelques jours, juste avant le déconfinement, les sages-femmes ont organisé une journée de mobilisation pour une meilleure reconnaissance de leur profession. Dans la foulée, les deux parlementaires ligériens, le sénateur socialiste Jean-Claude Tissot et son collègue député Génération S, Régis Juanico ont écrit au ministre de la santé, Olivier Véran, pour lui transmettre des proposition d’amélioration. Le ministre a longuement répondu aux deux élus ligériens en apportant un début de réponses concrètes concernant essentiellement les sages-femmes qui exercent dans la fonction publique hospitalière. Le ministre programme une revalorisation salariale accompagnée d’un doublement des primes de promotion.

Un plan de rénovation des locaux des centres périnataux de proximité va être adopté et les compétences des sages-femmes vont être élargies vers d’autres prises en charge. Si les deux élus locaux reconnaissent quelques avancées, ils estiment que « le chemin est encore long vers une reconnaissance ». Les mesures ne concernent pas les sages-femmes libérales.