Partager cet article :

Un fonds d’amorçage industriel de 80 millions d’euros.
Les deux métropoles de Lyon et Saint-Etienne, pourtant gérées par des formations politiques de bords différents, viennent de lancer des fonds destinés à aider des start up à se lancer sur le territoire des deux métropoles voisines.

Ce nouveau lancement fait suite à un premier fonds de capital risque. La nouvelle initiative vise à réunir 80 millions d’euros sur un an « pour réinventer l’industrie sur le territoire« .  Lyon et sa voisine ligérienne veulent jouer la complémentarité plutôt que la compétitivité. La Banques des territoires sera aussi partenaire du dispositif. Selon le journal spécialisé, les Echos, les premiers investissements devraient être effectifs avant la fin de cette année.

L’art et les personnes âgées.
Le château de Goutelas se lance dans une série d’animations sur ce thème déjà bien abordé dans notre département avec le colloque national, Défi autonomie, dont l’édition 2021 se déroulera les 8 et 9 novembre au centre de congrès Fauriel de Saint-Etienne.

Le 18 juin, le château de Goutelas accueillera un premier rendez-vous sous la forme d’une rencontre intitulée « art et innovation pour les personnes âgées ». Cette démarche vise à stimuler la créativité et le bien être des seniors qui souffrent de troubles cognitifs. Différents partenaires seront présents lors de cette journée : des artistes  de diverses disciplines, des chercheurs, des aidants, des familles.
D’autres animations sur cette thématique sont aussi prévues ultérieurement.

Verdissement à Roanne.
Le développement durable est au cœur des préoccupations des communes. A Firminy, un projet d’éco quartier va laisser la place à d’autres initiatives. A Roanne, la mairie a choisi de planter symboliquement 2026 arbres d’ici la fin du mandat en 2026 . En fait, le nombre de plantations devrait atteindre 2305. Pour cette année 2021, déjà bien perturbée dans son calendrier, l’objectif est de 570 arbres, ce qui représente un investissement non négligeable de 250 000 euros.

Ce budget initial sera complété par d’autres dépenses d’entretien comme l’élagage. Évidemment, les essences ne seront pas choisies au hasard afin de s’adapter aux contraintes des plantations urbaines.