Un débat médiatique à Saint-Etienne

Un débat médiatique à Saint-Etienne.
Le 11 octobre, le cinéma Méliès du centre ville de Saint-Etienne projettera un documentaire sur le mode de fonctionnement de Médiapart.
Cette projection sera suivie de deux tables-rondes avec la participation de plusieurs médias stéphanois qui ont couvert ce sandale.

Gaël Perdriau jugé par les siens.
Ingérable, Gaël Perdriau avait déjà été exclu comme vice-président du parti LR. Depuis l’éclatement du scandale de la sextape stéphanoise, les critiques des dirigeants des LR se multiplient à l’encontre du maire de Saint-Etienne.

C’est cette semaine que le bureau politique du parti doit se réunir pour décider du sort de ce militant. A en juger par les commentaires des principaux dirigeants du parti et notamment des candidats à la présidence, seul l’exclusion est envisagée.

Sextape stéphanoise.
Dans leur communiqué de presse, douze élus du premier mandat Perdriau soulignent le silence coupable de leurs successeurs. La plupart des membres de l’équipe actuelle ont été choisis pour leur docilité ou pour des raisons purement alimentaires.

De fait, la quasi-totalité des 103 points de l’ordre du jour du conseil municipal ont été votés à l’unanimité de la majorité municipale. Si, en privé, certains déplorent l’attitude du maire, la plupart lui reste fidèle. Pour cela, il suffit d’agiter l’épouvantail d’une possible victoire de la gauche aux  municipales de 2026 pour resserrer les rangs derrière le chef.
Pour ne pas se retrouver en recherche d’emploi, le maire joue la montre en avançant sans cesse l’argument juridique de la présomption d’innocence.

Comme le garde des sceaux avec lequel il partage le même avocat parisien en la personne de Christophe Ingrain. Et, il n’est même pas sûr qu’une mise en examen change la donne. En attendant, Saint-Etienne et sa Métropole sombrent dans le chaos.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com