Un conseil municipal pour consacrer « l’innocence du maire »

⇒ Un conseil municipal pour consacrer « l’innocence du maire ».

Le conseil municipal de Saint-Etienne du 28 novembre 2022 entrera dans les annales de l’histoire politique locale. On notera d’abord la longueur quasi exceptionnelle de près de 10 heures. Ensuite, la séance a été tendue et marquée par des échanges faussés.

Ainsi, dans la matinée d’avant conseil, la réunion des quatre présidents de groupe n’a tout simplement pas eu lieu. Enfin, le maire a tenu une conférence de presse préalable au conseil. Droit dans ses bottes, avec une assurance frôlant l’insolence, la premier magistrat a, une nouvelle fois, proclamé son innocence. Ainsi, même s’il est mis en examen, il restera sur cette ligne, dénonçant un complot contre sa personne. La vérité éclatera forcément.

On peut donc imaginer que demain, 30 novembre, après le verdict sur la censure de Médiapart, il continuera à se présenter en victime et « à travailler pour le bien de la ville ». Il continuera à se cacher derrière la présomption d’innocence.. Il se montre même menaçant contre ses détracteurs politiques et journalistiques.

Ce conseil, en dehors des nombreux points d’un ordre du jour plutôt technique et administratif a cependant permis d’aborder la question de l’indemnité de départ du directeur de cabinet. Il faudra attendre le 8 décembre et la tenue du conseil métropolitain pour connaître l’indemnité de SEM alors que ce contractuel y intervenait peu.

Rappelons que la chambre régionale des comptes s’était émue de l’important salaire du collaborateur du maire. En revanche, depuis son licenciement, l’homme est fréquemment vu en mairie, y compris pour des réunions.

De leur côté, les trois oppositions socialiste, verte et communiste ont fait le job. De nombreuses questions sans réponse ont été posées. De son côté, la majorité municipale reste impassible et totalement imperméable à une situation pesante. Hier, le public était nombreux en salle du conseil. Ce qui est rare ! Les présents ont surtout manifesté leur colère.

A l’extérieur, le « comité défaite » a rassemblé 200 manifestants pour une soupe au chou paisible pour fêter le départ du
maire.
Prochain épisode de cette série scabreuse, demain 30 novembre à 15h, pour le verdict de la censure de Médiapart.
A quand le dernier épisode ?