Tensions au sein du conseil municipal de Saint-Chamond

Près de 8 millions pour Montreynaud.
Dans ce quartier de reconquête républicaine, la ville de Saint-Etienne a décidé lors du conseil municipal de mars de consacrer un budget de près de 8 millions pour la construction, d’ici la fin du mandat, d’un centre de l’enfance et de la jeunesse dans le secteur de Saint-Saëns.

Le futur bâtiment sera construit sur l’emplacement de l’école Elsa Triolet dont la déconstruction devrait commencer l’an prochain. Ce nouveau projet vise à poursuivre le renouveau de ce quartier périphérique de 10 000 habitants qui, depuis 2016, a bénéficié d’un financement de plus de 50 millions. Le nouvel édifice sera construit à côté du stade du quartier qui sera transformé en terrain de football à 8.

Tensions au sein du conseil municipal de Saint-Chamond.
Alors que le dernier conseil municipal de Saint-Etienne s’est déroulé dans un climat plutôt apaisé avec des échanges courtois entre le maire LR et son principal opposant, Pierrick Courbon, le conseil municipal de Saint-Chamond a duré plus de cinq heures et a été marqué par des affrontements quasi constant entre la majorité municipale du maire LR, Hervé Reynaud et les deux conseillers écologistes. Les affrontements entre les deux groupes ont essentiellement eu lieu sur des questions d’urbanisme.

Le premier dossier concernait l’aménagement des abords du futur palais des sports de l’agglomération en cours de finition et le souci de la ville d’installer de nombreux panneaux photovoltaïques, ce qui passe par un réaménagement du terrain. la modification du permis e construire a déclenché la ire des Verts. Le deuxième dossier portait sur des aménagements de voirie dans le secteur de la future grande
mosquée avec des démolitions de taudis, des disparitions de jardins partagés et un élargissement de chaussée. Jamais deux sans trois avec le reconfiguration du quartier Novaciéries et son raccordement au centre ville. Il a fallu que le maire proclame une suspension de
séance pour que cette séance interminable prenne fin.

L’Histoire au quotidien à Montbrison.
En septembre 2019, la ville de Montbrison inaugurait la première borne documentaire de son parcours patrimonial balisé. Depuis cette date, 18 autres bornes ont été implantés au centre ville et à Moingt pour indiquer et commenter des immeubles.

A ce chantier déjà bien complet viennent de s’ajouter de nouvelles bornes dont l’une consacrée au ponts du Vizézy et une autre à Guy IV. Chaque texte historique fait l’objet d’une traduction en anglais à l’intention des visiteurs étrangers ainsi que d’un QR code pour des compléments d’information.
L’implantation exacte des bornes est présentée sur le site internet de la commune.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com