Partager cet article :

Mobilisation générale dans la Loire contre la Covid.
« Si tu ne vas pas à la piqûre, elle viendra à toi ! « . C’est un peu la politique menée par la préfecture de la Loire avec l’agence régionale de  santé et divers partenaires comme l’assurance maladie et les collectivités territoriales. Dans le Forez, douze sites différents ont fait l’objet de vaccination sur place. Ce jeudi 12 août de nombreuses personnalités se sont rendues à Bourg-Argental pour une première campagne de proximité en sud Loire.

Le 15 août, la caravane sera à Pélussin avant de faire halte à Firminy, le 19 aoû, puis le 20 août à Roche-la-Molière, le 23 au Chambon-Feugerolles, le 26 à Lorette et le 28 à Saint-Chamond. parce que le virus ne connaît pas les vacances.
Cette mobilisation n’empêchera pas les anti-vax de défiler demain dans plusieurs villes du département.

Balbigny transforme son ancienne gare.
Ce n’est pas parce que la gare SNCF de Balbigny ne sert plus de halte ferroviaire qu’elle doit disparaître du paysage immobilier de la
commune. Jusqu’en juillet 2022, le bâtiment va faire l’objet d’importants travaux pour sa transformation en une maison de santé pluridisciplinaire. Ce chantier s’effectue dans un contexte de contrainte de sécurité en raison  de la proximité de la vie ferrée. 17 entreprises différentes travaillent sur ce chantier dont le budget s’élève à 1,2 million d’euros.

Cette somme comporte des contributions de l’Etat, de la SNCF, du Département, de la Région, de l ‘intercommunalité, du syndicat intercommunal d’énergies et naturellement de la commune de Balbigny.

Firminy refait sa voirie durant l’été
100 000 euros. C’est la somme mise par la mairie de Firminy pour la réfection à plusieurs axes majeurs de la commune en concertation avec les riverains des divers quartiers. La rue des Cordes, souvent inondée lors des pluies violentes, fait surtout l’objet d’une sécurisation pour les inondations.

Au Pinay, un passage piéton réclamé par les habitants, est créé. La rue Trémollet, dont l’enrobé était bien fatigué, a été refaite. Sur l’ensemble de la ville, des bandes blanches effacées par les intempéries , ont été refaites pour raisons de sécurité. Au total, ces chantiers vont consommer 275 tonnes d’enrobé.

De son côté, Montbrison refait sa rue de la République mais ce chantier perturbe l’activité économique et un restaurant a décidé de fermer temporairement ses portes.