Sextape stéphanoise :  Suite du feuilleton

Sextape stéphanoise :  Suite du feuilleton.

Pour Gilles Artigues, Gaël Perdriau est au courant depuis le début du chantage. Sa plainte confirme l’utilisation de subventions publiques à des fins sordides. L’hypothèse que Gilles Artigues ait été drogué apparaît de plus en plus plausible.

Le Figaro.fr, Médiapart et d’autres supports annoncent que la plainte déposée par Maître Buffard concerne aussi le maire de Saint-Etienne et probablement d’autres adjoints dans l’aspect « détournement de fonds publics » concernant des subventions culturelles.

On apprend aussi que le procureur demande le dépaysement du procès à Lyon. En mairie, une conférence de presse concernant la rentrée scolaire a été annulée et on voit mal l’adjoint aux écoles faire la rentrée. Le président de Saint-Etienne Métropole était aussi absent d’une conférence de  presse sur l’urbanisme.

Par ailleurs, beaucoup se demandent si le nouveau directeur général des services va venir prendre ses fonctions dans ce contexte. La majorité municipale garde un silence douteux.

Un autre organisme pour Régis Juanico.
L’engagement de l’ancien député dans la filière sport-santé en fait un spécialiste de ce sujet. L’ancien parlementaire ligérien vient d’intégrer le conseil d’administration de l’IRFO. Reconnu d’utilité publique, cet organisme lutte contre la sédentarité.

La structure organise des actions de terrain avec des collectivités locales et des associations sportives. Ces manifestations visent aussi bien un public de seniors que des lycéens ou collégiens.

Secours populaire et rentrée scolaire.
Tout au long de l’année, le Secours populaire intervient dans le milieu scolaire pour des actions de soutien des familles identifiées par l’ARS, l’agence régionale de santé, de la maternelle à l’université. L’an dernier 488 enfants ligériens avait bénéficié d’un soutien de l’association caritative.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com