Partager cet article :

Saint-Chamond prépare son plan vélo.
La commune du Gier va se faire assister dans cette élaboration par un cabinet d’études spécialisé dans les pistes cyclables. Quand le plan vélo aura été défini, il devra s’intégrer dans le futur réseau cyclable de Saint-Etienne Métropole dont Saint-Chamond est la deuxième commune.

Pour le plan vélo de Saint-Chamond, un audit de la voirie sera établi avant une consultation de la population. La réalisation pourrait se concrétiser avant la fin de l’année. Dans la foulée, des armoires sécurisées seront implantées dans plusieurs endroits stratégiques de la commune. Et, début juin, en concordance avec le passage du critérium du Dauphiné Libéré, la ville organisera une semaine du vélo.

Echos de campagne.
Pour les élections départementales, la Loire compte cinq binômes labellisés « majorité présidentielle ». Cette majorité présente un programme commun que chaque électeur peut consulter sur un site commun créé à cette occasion www.enactionpourlaloire.fr. L’UDI, qui ne présente pas de candidat dans cette élection, devrait aussi sortir un programme départemental.
Dans le Forez, pour ce même scrutin, le binôme de la majorité sortante Union pour la Loire d’Eric Lardon et de Sylvie Bonnet souhaite renforcer la lutte contre les violences faites aux femmes et la lutte contre les fraudes au versement du RSA. Ainsi que contre la radicalisation de certains quartiers.
A Saint-Etienne, le duo Union pour la Loire de Nadia Semache et Paul Corrieras souhaite que le département mette en place un territoire « zéro chômeur », lutter contre le décrochage scolaire et affiche ce slogan : »Le département est devenu le bouclier social dont les citoyens ont besoin ».

Convergence pro-palestinienne à Saint-Etienne.
Deux manifestations se sont déroulées hier 22 mai à Saint-Etienne, dans le centre-ville. A priori, les deux cortèges défendaient des causes différentes. Le premier était organisé par les Brigades de la solidarité. Cette structure informelle regroupe depuis plus mois des jeunes gens qui ont mis en place des collectes et des distributions de vivres et de produits essentiels durant le pic de l’épidémie. Dans la rue, ces brigades étaient accompagnées de militants du PCF, de la CGT et du syndicat  anarchiste CNT.. Place Chavanelle, en fin de défilé, le cortège a été rejoint par celui des pro-palestiniens. Drapeaux rouges et drapeaux palestiniens se sont alors unis derrière des slogans communs avant la dispersion.