Saint-Etienne, c’est une histoire de masques….

Histoire de masques.
A partir de ce mercredi 19 août, le port du masque est obligatoire dans le centre ville de Saint-Etienne, à Châteaucreux, Centre Deux, aux abords de Geoffroy Guichard et sur les marchés. Il y a encore quelques jours, le Progrès et Centre Deux présentaient Saint-Etienne comme la dernière grande ville à ne pas introduire le port du masque.

Interrogé par téléphone sur son lieu de vacances, Gaël Perdriau confirmait qu’en raison de la faiblesse de la pandémie, il n’y avait pas lieu de prendre des mesures pour Saint-Etienne.

Les conseillers municipaux d’opposition Pierrick Courbon et François Boyer faisaient un parallèle avec l’activisme du maire lors de la première vague de la Covid. Et hier, l’attaché de presse de Gaël Perdriau publiait un communiqué sur l’introduction du port du masque.

Dans moins d’un mois : Steel !
Dans un mois aujourd’hui, la foule se pressera à Steel au risque de créer des embouteillages sur des routes peu préparées à une grande affluence.

Pour les curieux e consommation, le site IF Média publie la liste complète des enseignes du futur parc. On peut assu découvrir les vidéos de celles-ci sur le site et le Facebook de Steel. Plus la date approche, plus l’inquiétude grandit chez les commerçants du centre ville, de Centre Deux et de la zone de Villars où le magasin Alinéa va disparaître.

L’inquiétude dépasse les frontières communales. A Saint-Chamond, à moins de 15 minutes en voitures de Steel  , on redoute l’attractivité de la zone alors que les secteurs de la Varizelle et de Novaciéries ne se remplissent que lentement.

Extinctions à Saint-Just-Saint-Rambert.
La commune des bords de Loire a fait un bond démographique au cours des dernières années. En se densifiant, la ville a découvert une montée en puissance des incivilités, des agressions sonores et des dégradations. Les dégradations se multiplient sous l’effet de la chaleur et les rodéos nocturnes font leur apparition.

Face à la lassitude des riverains, la municipalité d’Olivier Joly vient de prendre un arrêté municipal définissant des zones d’extinction de l’éclairage public. Ces secteurs correspondent aux quartiers de rassemblement des bandes.

Les Brèves de Pat Françon 19 Aout 2020

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *