Saint-Etienne change et cela se voit…

Sextape stéphanoise.

La réapparition de l’adjoint aux écoles.

Suspendu de ses fonctions au conseil régional, le maire-adjoint de Saint-Etienne aux écoles n’a connu le même sort à Saint-Etienne.
Pourtant, sa conférence de presse de rentrée scolaire avait été annulée et son absence à la rentrée scolaire avait été remarquée. Ce mardi 20 septembre, l’un des quatre protagonistes du scandale s’est rendu dans deux écoles. Une visite peu appréciée par les syndicats FSU et CGT. Le premier syndicat cité aimerait que l’adjoint s’abstienne et la CGT estime que le contexte actuel est peu favorable à des visites de terrain. Tout en revendiquant sa neutralité, la CGT aimerait plus de décence et de discernement de la part d’un élu protagoniste du scandale du chantage intime.

Réactions médiatiques et politiques.
La polémique née du maintien en fonction du maire de Saint-Etienne s’affiche de plus en plus sur les murs de la ville comme en atteste « une invitation au pot de départ de Gaël Perdriau » lundi prochain, date d’un conseil municipal qui s’annonce orageux. Sur les réseaux sociaux, le scandale stéphanois fait le buzz sur Twitter et Facebook.

Hier au soir, sur France 3 Rhône-Alpes, Eric Berlivet, maire Horizons de Roche-la-Molière, Lionel Boucher, président de l’UDI Loire et adjoint au maire de Saint-Etienne et Pierrick Courbon ont tous exprimé leur souhait d’un retrait de Gaël Perdriau. Sur le Progrès, le député LR, Dino Cinieri, demande aux protagonistes du scandale de quitter leurs fonctions.L’adjoint stéphanois, Claude Liogier, prend acte du départ du directeur de cabinet mais demande aux élus de se retirer.
Avocat de Gilles Artigues, Me Buffard voit dans le renvoi de Pierre Gauttieri un aveu de culpabilité. Ce jeudi 22 septembre, Hervé Reynaud, premier vice-président de la Métropole consulte à nouveau ses collègues. L’ancien député Régis Juanico considère que ce premier départ en appelle d’autres. Lionel Boucher salue ce début mais souhaite un élargissement des mises en retrait. Maire d’Andrézieux-Bouthéon, François Driol, demande carrément le départ de Gaël Perdriau et voit dans la mise à l’écart de Pierre Gauttieri un « préalable ».

La presse reste très active comme en témoigne le chapeau d’un article de l’hebdomadaire Valeurs Actuelles intitulé « Gaël Perdriau, le baron stéphanois aux méthodes de barbouzes ». « L’affaire du chantage à la sextape a révélé au grand jour les méthodes de barbouzes employées par l’actuel maire de Saint-Etienne pour faire plier ses collaborateurs. Entre clientélisme, vagues de démissions et humiliations publiques, c’est tout le milieu politique stéphanois qui menace de s’effondrer ».

Fin de la grève des cantonniers.
Ce mouvement a cessé le 21 septembre après six jours de mobilisation.
Aujourd’hui, en mairie de Saint-Etienne, on redoute que l’inauguration de la foire économique soit le théâtre d’une manifestation en prélude à celle de lundi en marge du conseil municipal.

***********************************************************************************************************

En même temps un grand Merci a vous tous pour le MILLION de VUES depuis la création du site

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com