Roger Rocher, le Président à la Pipe

Roger Rocher

Bienvenue dans l’univers fascinant de Roger Rocher, l’homme qui a marqué l’histoire de l’Association Sportive de Saint-Étienne d’une manière qui va bien au-delà du simple rôle de président. Attachez vos ceintures, car nous plongeons dans la vie de ce visionnaire stéphanois, un bâtisseur dont l’influence résonne encore aujourd’hui.

Un Visionnaire Né dans l’Yonne

La saga de Roger Rocher commence dans l’Yonne en 1920, où ce géant industriel stéphanois a vu le jour. Avant de prendre les rênes de l’ASSE, Rocher a travaillé en tant que mineur de charbon de 1937 à 1947. Les racines profondes de son parcours expliquent peut-être pourquoi il était reconnu comme un patron exemplaire, comme le soulignait mon grand-père à l’époque.

Le Fou de Sports à la Pipe

Le 17 avril 1961, Rocher succède à Pierre Guichard en tant que président de l’ASSE. Sa passion pour le sport se traduit par un parcours glorieux, ponctué de titres nationaux, mais aussi par un rendez-vous manqué à Glasgow. Et puis, le choc : la découverte de la fameuse caisse noire qui ébranlera les fondations du club.

La Chute et la Résilience

Acculé par les révélations, Roger Rocher démissionne le 17 mai 1982. La sentence est sévère : 36 mois de prison, dont 32 avec sursis, et une amende de 800 000 francs. En première instance, la peine était encore plus lourde. Rocher, malgré son soulagement, se retrouve dans une situation financière délicate, devant vendre sa maison et ses trophées.

La Grâce Présidentielle

Le 18 octobre 1991, un coup de théâtre : sous la pression populaire, le président François Mitterrand accorde sa grâce à Rocher. Un geste surprenant, montrant que la beauté du sport dépasse les clivages politiques. Rocher, homme de droite soutenu par un maire communiste, retrouve la liberté grâce à un président socialiste.

Un Héritage en “Cake Rocher”

Un clin d’œil de l’histoire : les “cake rocher” deviennent sponsor maillot, symbolisant à la fois l’amertume et la douceur de l’histoire de Rocher. Mais la chute du président a des répercussions profondes, plongeant l’ASSE en deuxième division. Saint-Étienne, club populaire, doit à cet homme, à cette ville, et à une époque révolue, bien loin des artifices des services coms et des réseaux sociaux. Une époque où une poignée de main valait toutes les signatures.

Le Stade Roger Rocher

Le 29 mars 1997, Saint-Étienne perd non seulement un homme, mais le stade de l’Olympique porte désormais son nom, rappel éternel de son impact sur le destin de l’ASSE. Le stade Roger Rocher devient le lieu où résonne l’héritage de ce visionnaire. Les supporters se rassemblent non seulement pour le football, mais aussi pour rendre hommage à l’homme qui a marqué l’âme du club.

Un Homme Controversé, un Héritage Incontestable

Roger Rocher demeure un personnage controversé, son nom lié à la chute de l’ASSE et à des épisodes judiciaires tumultueux. Cependant, son héritage transcende les controverses. Il était bien plus qu’un président de club de football ; il était un symbole d’une époque où la passion pour le sport et le dévouement à une cause dépassaient les clivages politiques et les jugements moraux.

Ainsi se termine notre plongée dans la vie de Roger Rocher, le Président à la Pipe. Un homme dont l’influence perdure au-delà des stades, rappelant aux générations futures que le sport, parfois, dépasse les limites du terrain.

4/5 - (27 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *