Partager cet article :

Date des élections locales : fin du psychodrame.
Dans la journée, le premier ministre viendra prendre la parole devant l’assemblée nationale et demain ce sera au sénat. Il devrait annoncer que les élections régionales et départementales se tiendront finalement en juin, peut-être avec un décalage d’une semaine.
Entretemps, les préfets ont consulté les maires. Dans la Loire, le pourcentage de OUI est strictement égal au chiffre national avec un taux de 56%. Sur le plateau de la chaîne Public Sénat, le maire de Sénat s’est montré, une fois encore, très sévère envers le gouvernement.

Il a repris à son compte les préconisations du conseil scientifique et souligné les difficultés d’organisation d’un double scrutin dans une ville comme Saint-Etienne où il faut mobiliser des fonctionnaires et surtout des centaines de bénévoles souvent âgés. Une fois ces critiques émises, Gaël Perdriau n’a pas émis de solutions allant jusqu’à parler de « manipulations politiques ». Chez les LR, l’AMF présidée par François Baroin, est favorable au scrutin en juin tout comme le deuxième personnage de l’Etat, Gérard Larcher, qui avait menacé de saisir le conseil constitutionnel en cas de report.

Dans son parti des LR, Gil Averous, maire de Châteauroux, président du comité des maires , est favorable au mois de juin.

Palmarès des villes. Roche grimpe, Saint-Etienne glisse.
Le dernier JDD a publié le palmarès des villes où il fait bon vivre et Saint-Etienne dégringole de sept places entre deux classements. Pour celui-ci, les jurés du quotidien prennent en compte de nombreux critères publics comme les transports, l’urbanisme, la sécurité, la propreté, l’économie, les commerce, les loisirs…

Pour Isabelle Dumestre, conseillère municipale socialiste, « une telle chute invite à replacer la qualité de vie au centre des préoccupations ». L’ancien maire, Maurice Vincent est moins sévère et constate que Saint-Etienne est devant les autres métropoles de la région AURA  . Heureusement, dans la Loire, il y a des petites villes et dans cette catégorie, Roche-la-Molière occupe la première place départementale et la neuvième nationale. Pour une fois, la communication municipale stéphanoise s’est montrée relativement discrète.

Un nouvel e-book signé Jean-Luc Michel.
Angevin d’origine, Jean-Luc Michel est un universitaire reconnu dans le milieu de la communication. Après des postes d’enseignants à Angers et Paris, Jean-Luc Michel et son épouse, elle-même enseignante, sont venus s’installer à Saint-Etienne. C’est à l’université Jean Monnet que Jean-Luc Michel a créé le master de communication qui a su attirer des étudiants de la France entière. Entre deux cours, l’enseignant a toujours trouvé le temps de publier des ouvrages sur la communication.

Aujourd’hui en retraite, l’homme partage sa vie entre les voyages et l’écriture. Il a monté une maison d’édition numérique sous le nom de COMMUNIQUANCE et publie des ouvrages bourrés de photographies qu’il adore prendre lui-même. Dans le catalogue  de l’éditeur, vous trouverez des ouvrages sur le Bénin, l’Egypte. Et aussi sur la voile avec un premier livre paru en 2013 sur le Vendée Globe 2012-2013.

Son tout dernier livre est consacré au Vendée Globe de cette année de confinement. Malgré ou grâce au contexte sanitaire, l’épreuve a été très médiatisée et a permis de découvrir de nouveaux navigateurs et aussi des navigatrices.. Pour plus d’infos et pour commander :
www.communiquance.fr