Robert Karulak sacrifié au nom de la parité..

Le coup de gueule de Robert Karulak.
Adjoint au maire de Saint-Etienne qu’il fréquente depuis des décennies au sein de feu le parti républicain,; président du SMAGL et de l ‘office du tourisme métropolitain, Robert Karulak est aussi secrétaire départemental de la fédération LR de la Loire . A ce titre, il a assisté, mardi à Paris, à la réunion de la CNI, la commission nationale d’investiture, pour la désignation des candidats aux législatives dans le Rhône et la Loire.

Laurent Wauquiez assistait à cette réunion présidée par Eric Ciotti. Avant cette réunion, les fédérations du parti avaient reçu un courrier rappelant les impératifs de rajeunissement et de féminisation. De retour à Saint-Etienne, Robert Karulak, soutenu dans cette démarche par le maire de Saint-Etienne, a diffusé un long communiqué de presse dans lequel il commence par soutenir la candidature de Laura Cinieri dans la deuxième circonscription.

Dans la foulée, il s’émeut de la candidature de Marie-Camille Rey, ancienne adjointe de Gaël Perdriau et ancienne conseillère régionale, choisie pour représenter le parti dans la première circonscription « plutôt que la mienne ». Il rappelle ensuite sa fidélité au gaullisme et aux valeurs de la République. Il demande à la CNI de revoir sa copie.Cet épisode intervient à un moment délicat pour le parti engagé dans la campagne de « départage » de ses candidats à l’Elysée.