Partager cet article :

Quel bien-être en EHPAD ?
L’établissement ligérien  pour personnes âgées, la Cerisaie, géré par le groupe mutualiste AESIO, a mis en place un processus de lutte contre la surconsommation de médicaments à travers une solution alternative. Un espace de détente a été spécialement aménagé avec des fauteuils profonds et confortables, une musique de fond apaisante et une lumière douce.

Une aide-soignante a été spécialement formée pour animer des séances de bien-être avec relaxations, massages et exercices de respiration. Le but est d’apporter de la sérénité. Pour tenir les familles informées de l’état de leur parent résident, un site d’échange a été mis en ligne.

Le Ségur de la santé  n’oublie pas la Loire.
A l’occasion d’un récent déplacement dans la région AURA, le ministre de la santé Olivier Véran a annoncé des allègements de dettes pour près d’une vingtaine d’établissements hospitaliers de la Loire. Au total, c’est une somme de 107 millions d’euros qui sera affectée dans des établissements souvent lourdement endettés. Sans surprise, une partie importante de la somme sera versée au Centre Hospitalo Universitaire de Saint-Etienne. dont la dette affichait 214 millions en janvier 2020 .

Et la crise sanitaire n’a rien arrangé. Pour Roanne, c’est 32 millions de dettes qui seront effacées par le gouvernement.
L’Etat va également prendre en charge la reconstruction du pôle mère-enfant de Saint-Etienne.

Yves Nicolin et Nathalie Sarles ne partiront pas en vacances ensemble.
Ancien député LR de la Loire, Yves Nicolin est maire de Roanne et président de Roannais agglomération, vient d’adresser un courrier à la députée marcheuse de sa circonscription, Nathalie Sarles. Le maire-président évoque un article du quotidien régional, le Progrès, dans lequel la parlementaire critique la politique d’insertion de la communauté d’agglomération.

Yves Nicolin déplore ce genre d’attaques venant d’une élue qui a démissionné de son mandat de conseillère communautaire. Le président de l’intercommunalité rappelle, dans son courrier, les rôles de l’Etat en matière d’insertion. Suivent de nombreux commentaires chiffrés sur la politique d’insertion en insistant sur le projet Biocultura, une exploitation maraîchère à vocation sociale.