Rendez-vous avec l’Univers du Tatouage

C ‘est à Montbrison, au 19 de la rue Saint-Jean que je suis allé à la rencontre de « Tête » et de son équipe pour un moment fort sympathique et l’occasion de découvrir une séance de tatouage.

L’origine du mot serait due à l’anglais « tattoo » qui veut dire marquer la peau.

À l’origine, le tatouage était un signe d’appartenance à un peuple. Popularisé par les populations marginales durant le XXème siècle, il est aujourd’hui devenu plus esthétique et touche beaucoup plus de monde. En France, une personne sur dix serait tatouée. Le tatouage fait partie des coutumes de nombreux peuples. Les plus anciennes traces auraient été retrouvées sur un homme mort il y a plus de 5000 ans.

Le tatouage avait presque fini par disparaître des traditions tribales au fil des siècles. Mais au XVIIIe siècle, il revient sur la peau des marins, inspirés par les coutumes tahitiennes découvertes dans le Pacifique par James Cook.

En 1891, à New York, Samuel O’Reilly invente la première machine à tatouer électrique. Celle-ci fait souffler un vent de modernité sur la pratique du tatouage et le professionnalise un peu plus. En Europe, les premiers studios de tatouage ouvrent leurs portes au milieu du XXe siècle mais ne se généralisent qu’à partir des années 70.

C’est au cours des années 90 que le tatouage devient finalement un phénomène de mode, revêtant une dimension plus esthétique. Les amateurs de décorations corporelles sont alors de plus en plus nombreux.

« Tête » a d’abord eu un salon à Saint-Etienne avant de choisir de s’installer à Montbrison, avec Théo, le salon a su vite se faire une clientèle et être reconnu dans la région. Et dans ce salon nous avons rencontré un personnage…

Eddie qui a la tête intégralement tatouée, et une grande partie du corps. Figurant dans des cours métrages, modèle pour la photographie, il a promis de venir faire quelques photos à Saint-Etienne.