Rendez-vous avec les législatives – Mars

Un candidat communiste dans la quatrième circonscription.
Patron de la fédération de la Loire du PCF, maire d’Unieux et vice-président à l’enseignement supérieur de Saint-Etienne Métropole, Christophe Faverjon se présente dans la quatrième circonscription actuellement détenue par le LR, Dino Cinieri.

L’UDI veut deux circonscriptions sur six.
Président départemental de l’UDI, Lionel Boucher entend obtenir des LR deux circonscriptions. Il s’agit de la première où se présente Gilles Artigues et de la troisième où François Rochebloine est à la recherche d’un candidat qui pourrait être Emmanuel Mandon. Ces deux circonscriptions sont actuellement détenues par Regis Juanico et Valeria Faure-Muntian.

Des candidats reconquête dans les circonscriptions ligériennes.
Les noms des six candidats ne seront dévoilés que plus tard. Une seule certitude : Charles Perrot, ancien patron des conseillers régionaux RN, sera candidat dans la première circonscription de Saint-Etienne.

Des marcheurs qui rempilent !
Valéria Faure-Muntian laisse la troisième circonscription mais annonce ne pas quitter la vie politique. Les trois autres députés LREM, Jean-Michel Mis, Nathalie Sarles, Julien Borowczyk confirment leur volonté de poursuivre.

La prudence de Dino Cinieri.
Le seul député LR de la Loire, Dino Cinieri, vient de dire qu’il attend le résultat de la présidentielle pour déclarer ou non sa candidature. La CNI, la commission nationale d’investiture des LR l’a choisi dès la fin 2021. Actuellement, la candidate Valérie Pécresse est en plein recul dans les sondages, derrière Jean-Luc Mélenchon.

Duel dans le Forez.

Le scrutin législatif s’annonce particulièrement tendu dans le centre du département entre le médecin marcheur, Julien Borowycz, qui se représente et le patron de la fédération LR de la droite, maire de Feurs, Jean-Pierre Taite, soutien de Valérie Pécresse. Un combat d’autant plus serré que le marcheur a rejoint le parti gaulliste d’Edouard Philippe.

Suspense stéphanois.
Il y a déjà plusieurs mois que Nicole Aubourdy, maire-adjointe à Saint-Etienne, patronne de l’Alliance centriste de la Loire a annoncé sa candidature aux législatives. Pour l’instant, on ignore si l’élue a choisi entre la première ou la deuxième circonscription. Cette candidature interroge les candidats désignés par les LR et l’UDI dans ces deux circonscriptions. Et des rumeurs circulent sur une éventuelle candidature MODEM.

Le paradoxe VFM 

La députée marcheuse de Saint-Chamond, Valéria Faure-Muntian, ne se représente pas en juin prochain. Mais, comme elle préside le groupe parlementaire France-Ukraine, elle passe son temps à répondre aux questions de la presse sur l’invasion de son pays de naissance.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com