« Rendez-vous avec » en direct : Fréderick Arno et Pascale Charreton pour un spécial intermittents du spectacle

Avec le confinement et surtout la peur de propager le virus, les lieux de fêtes et les artistes ne sont pas vraiment à la fête en ce moment et l’avenir plus qu’incertain.

C’est donc une émission un peu particulière que nous vous proposons ce mercredi 29 Avril à partir de 19 H sur #Droitcitoyen. https://droitcitoyen.info/webradio/

👉 En direct live sur la page

Droitcitoyen et 🎧 en direct sur l’app mobile radio.fr ou Orange Radio. En recherchant droitcitoyen en un seul mot

En direct de la maison avec Frederick ARNO, chanteur de charme tout public, Auteur-compositeur interprète, mais aussi chef d’entreprise et meneur de revue au Cabaret ELEGANCE à Renaison (à coté de Roanne)

Dans le monde du spectacle depuis l’enfance avec un papa chanteur, il a connu tous les recoins de la scène, devant et derrière. Avec ses 25 ans de carrière au compteur il a traverser la France et l’étranger en tant qu’artiste de Music-Hall.

pascale-charreton-chanteuse-auteure-de-lyon-photo-charly-jurine

Et Pascale Charreton, professionnelle, qui chante et joue… elle a plus de 1500 représentations à son actif

Chanteuse-Comédienne pour des spectacles de théâtre musical.
Répertoire international (français, italien, anglais, turc, capverdien…),Jazz, improvisation, Chanson, world music.

Elle crée ses propres concerts- spectacles
Un Cabaret dans un Carton, Tarantella,Souvenir d’Edith, Charmes Clandestins, Radio Tricot, La chanson à l’écran, Ti Voglio Tanto Tango, Souvenir de Paris…

L’heure est donc aux questions, comment vivre ce confinement, comment anticiper un retour des spectacles, avec quels moyens, quels protections, comment faire revenir le public, combien de personnes pour faire vivre les lieux de spectacles ?

Et surtout derrière les paillettes les réalités de l’économie..

beaucoup de questions en suspens et aucune réponses concrètes, l’avenir est à écrire et même ré-inventer pour les professionnels du spectacle.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *