Régis JUANICO souhaite que les libraires indépendants continuent de bénéficier de tarifs d’expédition préférentiels

Voilà 10 ans que les libraires indépendants demandent le soutien de l'Etat pour bénéficier de tarifs d’expédition préférentiels. La crise aura permis de mesurer les effets positifs d’une telle mesure.

Les commerces jugés « non-essentiels », parmi lesquels les librairies indépendantes, ont pu rouvrir leurs portes depuis le samedi 28 novembre. Pendant la récente période de confinement, le Gouvernement a mis en place un dispositif visant à aider les libraires à poursuivre leur activité, à travers la vente en ligne. A ce titre, l’Etat a pris en charge les frais d’envoi de livres en autorisant les libraires à ne facturer à leurs clients que les frais de port au tarif minimum légal, soit 0,01 €. Ce dispositif de soutien a été accueilli de façon très positive par les professionnels du secteur.

Il n’en demeure pas moins que les libraires indépendants ont été durement affectés par la crise sanitaire et les pics épidémiques du printemps et de cet automne. Les différentes mesures instaurées auront été des bouées de sauvetage bienvenues, mais force est de constater globalement des pertes de chiffre d’affaires supérieurs à 50% en 2020 par rapport à 2019.

Afin de soutenir la reprise de l’activité des libraires et de les accompagner durablement, j’ai demandé au Ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, avec l’ensemble de mes collègues députés membres du groupe Socialistes et Apparentés, que soient maintenus des frais d’expédition réduits et de ne pas les réévaluer à leur montant d’avant la crise. Une large concertation de l’ensemble des acteurs du secteur pourrait déboucher sur un consensus tarifaire favorable à l’activité de nos librairies.

Voilà 10 ans que les libraires indépendants demandent le soutien de l’Etat pour bénéficier de tarifs d’expédition préférentiels. La crise aura permis de mesurer les effets positifs d’une telle mesure.
Le maintien de tarifs réduits serait également de nature à limiter la concurrence déloyale dont sont victimes les libraires vis-à-vis des géants du e-commerce, pour lesquels les frais d’expédition des livres sont généralement très inférieurs à ceux que les libraires indépendants peuvent pratiquer.

Régis JUANICO
Député Génération·S de la Loire
Vice-Président de la Commission des Affaires
Culturelles et de l’Education