Reconversion en vue pour Gilles Artigues

Reconversion en vue pour Gilles Artigues.
Premier adjoint de Saint-Etienne, Gilles Artigues, a lors du récent conseil municipal, été rétrogradé au poste de troisième adjoint avec les mêmes compétences. L’élu avait évoqué une reconversion professionnelle. L’information est tombée hier : l’ancien professeur de mathématiques dans un lycée privé catholique stéphanois est nommé directeur diocésain de l’enseignement catholique à Albi.

A l’essai pour quelques semaines, l’élu pourrait suivre en distanciel les diverses réunions municipales. Mais, cette situation ne pourra s’éterniser quand son poste sera confirmé. A ce moment, cet homme politique qui a occupé la scène stéphanoise durant plusieurs décennies recouvrera sa liberté et cessera d’être sous tutelle comme l’a récemment démontré sa ferme invitation à renoncer à être candidat aux législatives alors qu’il avait l’aval, dès novembre 2021, de la commission Nationale d’Investiture LR, UDI, Centristes.

Une première marche des fiertés à Saint-Etienne.
La ville de Saint-Etienne était l’une des dernières grandes villes de France à ne pas organiser de gay pride. Le 2 juillet prochain, le drapeau LGBT flottera sur un cortège festif au centre ville de Saint-Etienne. Cela fait maintenant plus de deux que l’association Triangle Rose et plusieurs groupes travaillent à l’organisation d’un défilé.

Jusqu’alors, les esprits n’étaient peut-être pas prêts à accueillir une telle manifestation. Pour cette première, les organisateurs comptent sur un millier de participants pour ce premier défilé qui sera complété par un « village associatif » place Jean Jaurès avec plusieurs stands variés. Durant tout le mois de juin qui commence aujourd’hui, Saint-Etienne vivra au rythme du mois des fiertés.

Grogne à Firminy.
Le retard mis par le conseil départemental pour ouvrir un débat public sur l’aménagement du boulevard Fayol à Firminy a incité les dirigeants et les membres de l’association de défense des riverains de cette artère majeure de la ville de Firminy à sortir du silence.

Selon l’association, les calendriers du Département sont très en retard sur les dates prévues. Des courriers d’alerte ont été adressés à divers élus locaux . Les riverains redoutent aussi une éventuelle extension de la zone industrielle de la commune de Saint-Didier-en-Velay qui accentuerait la circulation de camions sur cet axe déjà très fréquenté.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com