Qui se souvient du cinéma stéphanois le Royal ?

Les salles de cinéma sont entrain de disparaitre comme beaucoup de choses, un peu l’histoire qui se répète comme à chaque époque…

Si aujourd’hui les grands complexes résistent et les nouvelles salles en périphérie des villes avec de grands parkings gratuits, le cinéma à Saint-Etienne s’est aussi transformé au fil des décennies, salle de spectacles, salle de danses et maintenant appartement de luxe…

Le Royal était né en 1913, le 23 avril précisément même si j’ai manqué l’inauguration de presque 60 ans.

Quelques mois plus tôt, le 22 septembre 1912 c’était l’ouverture d’une salle de patins à roulettes « Le Great-Skating-Ring » aux grandes dimensions abritant un promenoir, une tribune, une galerie, un jardin d’hiver, un buffet bar : tout en pratiquant son sport favori sur une piste de 800 mètres en érable, on peut voir des films Gaumont. A en croire les annonces publicitaires parues dans la presse de l’époque, il s’agit « du plus bel établissement de la région ». Les films sont accompagnés par un grand orgue ou un orchestre. (infos https://archives.saint-etienne.fr).

Les époux Salengros, après avoir transformé la salle précitée en salle de cinéma en assurent la direction : Le Royal s’affirmera rapidement comme l’une des plus importantes salles du paysage cinématographique stéphanois.

Le Royal était l’un des plus anciens cinémas de Saint-Étienne, ancienne salle unique de 1275 fauteuils. Sa capacité est ramenée à 1007 fauteuils en 1963. Longtemps à la pointe de la technologie, le Royal fut la première salle qui proposa du Cinémascope dans les années 1960. Comme un grand nombre de cinémas à salle unique, la grande salle fut divisée pour devenir un multisalles (ancêtre du multiplexe) en 1983.

Derrière sa façade blanche, à l’angle de l’avenue de la Libération et de la Place Jean Moulin, l’immeuble en béton du Royal, avec ses jolies enseignes rouges, rappelait les attachants cinémas d’antan. Avec ses 7 salles, le Royal était un cinéma familial et grand public qui proposait des films en exclusivité, souvent en version française.

De 1977 (6 décembre)-1978 (3 mai) – Fermeture momentanée du cinéma. En 1984 – Réalisation des travaux pour transformer Le Royal en multisalles, 7 en tout (1 de 500 places, 2 de 200 places, 2 de 100 places et 2 de 60 places). Le 5 mars, la toiture s’effondre et le 13 du même mois, le balcon et le mur sur l’avenue disparaissent.

1984 (26 septembre) – Réouverture du Royal après de longs mois de travaux. Toutes les salles sont permanentes de 14 h à 24 h, avec comme films à l’affiche : « Indiana Jones », « Le vol du sphinx », « Tir à vue », « Police Academy », « Stress », « Les nuits de la pleine lune » et « Roar. »

En janvier 2015, Le Royal baisse son rideau pour céder la place au cinéma Le Camion Rouge situé à quelques mètres de là.

Prix des places avant guerre :

  • 1913 – 0,60 à 1,50 francs.
  • 1921 – Timbres réduction chez les commerçants.
  • 1938 – 3,50 francs à 7 francs.

 

 

 

Partager cet article :

One thought on “Qui se souvient du cinéma stéphanois le Royal ?

  1. je me prénomme patrice on allais dans tous les cinémas le royale le gaunon le rex et d,autre les mon des me reviendra le st louis les salle de jean guachet la on était pas enfermé conne des cochon on vivais ???
    il y avais une 15 zéine de cinéma on trouvais toujours un endroit pour sortir voila

Répondre à carreras Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *