Qui se souvient de la chaleur du Barboton ?

Quand j’ai posé la question des plats stéphanois sur les réseaux sociaux « le barboton » est arrivé fort logiquement dans les premiers cités.

S’il existe des variantes : barboton lyonnais, barboton ardéchois.

Voici le barboton stéphanois ….ou plutôt du Forez.

Le barboton est un ragoût à base de viande d’agneau fricassée et de pommes de terres. Le principe de la recette consiste a faire cuire en même temps et dans la même cocotte en fonte la viande d’agneau et les légumes (pommes de terre, carottes, oignons), ce, pendant une paire d’heures au minimum à feu réduit, en arrosant régulièrement le tout.

Les légumes doivent s’imprégner du jus de viande durant la cuisson et acquérir un moelleux et un fondant parfaits.

Ce plat traditionnel stéphanois était réservé pour le dimanche, car cette région ouvrière considérait l’agneau comme une viande de luxe. Il n’était pas rare de le retrouver avec seulement du lard et des pommes de terre, façon bombine ardéchoise. (info http://www.keldelice.com)

Les Ingrédients

500 g de viande d’agneau (si possible avec un os)
100 g de lardons
250 g de carottes
500 pommes de terre
3 oignons jaunes
25 g de beurre
2 feuilles de laurier
thym
sel
poivre
Eplucher et laver les légumes. Faire fondre les lardons dans le beurre au fond d’une cocotte. Ajouter les oignons finement émincés, ainsi que la viande coupée en cubes. Bien remuer et assaisonner. Laisser colorer la viande. Ajouter l’os, puis les carottes coupées en tronçons, le bouquet garni et mouiller d’1,5 litre d’eau ou de bouillon. Dès que le liquide arrive à ébullition, mettre les pommes de terre coupées en quatre. Baisser le feu au maximum et laisser cuire 2 heures. Servir lorsque les légumes sont parfaitement moelleux. (Frédéric Zégierman

Partager cet article :

One thought on “Qui se souvient de la chaleur du Barboton ?

  1. C’était proche du «plat au four» qui, comme son nom l’indique était cuit dans le four. mais je crois qu’il n’y avait pas de viande plutôt du lard. Est-ce exact ? Merci de me le préciser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *