Partager cet article :

Troisième vague Covid : la Loire en vigilance renforcée.
La décision a été annoncée lors du traditionnel point d’étape du jeudi. Nos voisins du Rhône ont rejoint la semaine dernière la liste des départements « rouges ». Compte-tenu de l’imbrication permanente des agglomérations de Lyon et Saint-Etienne, on pouvait se douter de l’adoption de nouvelles mesures de restriction. Certes, la situation sanitaire ligérienne est moins critique que lors de la première vague de l’an dernier.

On avait alors atteint le taux d’incidence de 1000 cas pour 100 000 personnes. Pour l’instant, on est à 285 cas mais la tendance est haussière et on observe une hausse inquiétante chez les 30-39 ans avec un taux d’incidence de 400 pour 100 000. Notre département compte 373 hospitalisations. Nos hôpitaux et cliniques n’ont pas encore commencé à déprogrammer mais la prudence s’impose.
Plusieurs cas de Covid ont été décelés au sein de l’équipe du Saint-Chamond basket Vallée-du-Gier.

Du nouveau pour les régionales.
Dans deux, le conseil scientifique doit se prononcer sur le maintien ou non des deux scrutins, régionaux et départementaux, prévus les 13 et 20 juin alors qu’ils devaient se dérouler en ce moment. Le premier ministre a dit que le gouvernement suivrait les avis de l’instance. En attendant, de premières affiches de Nicolas Dupont-Aignan ont fait leur apparition sur les zones d’affichage libre de Saint-Chamond .
Effectivement, le parti souverainiste sera présent aux régionales derrière le chef de file régional, Gerbert Rambaud. A gauche, c’est sans surprise que le parti radical de gauche, fort de cinq élus sortants, a décidé de faire alliance avec le PS. Encore plus à gauche, c’est sans surprise qu’on apprend que le parti trotskiste, Lutte ouvrière, sera présent dans une élection où son précédent score
n’atteignait pas les 2%.

Le 1 avril, on devrait savoir si nous voterons dans deux mois ou en septembre. Tous les partis politiques sont opposés à un report en raison de la proximité des présidentielles.. Pour certains partis, les régionales sont une sorte de primaire.

A noter l’entretien avec Gregory Verriere chef de file ecologiste aux élections régionales sera disponible demain sur la chaine Youtube…

Transparence. Des questions toujours sans réponse à Saint-Etienne.
Le dernier conseil municipal a certes été marqué par le départ de deux poids lourds de la majorité municipale mais aussi par le recours du groupe Saint-Etienne demain à la CADA, la commission d’accès aux documents administratifs. On est toujours sans réponse du maire sur la question primordiale de la composition, des missions, de l’organigramme du cabinet du maire.

A cette question politiquement majeure s’ajoute la méthode d’installation des conseils de quartier.
Le règlement apparaît imprécis et l’opposition réclame une révision complète du processus de désignation. De plus, la majorité municipale a réduit le nombre de conseils et leur périmètre géographique apparaît parfois assez incohérent. Enfin, l’opposition aimerait aussi connaître les conditions du départ de nombre de collaborateurs de l’opéra de Saint-Etienne.