Politique stéphanoise, la confiance est rompue

Conseil municipal du 28 novembre 2022 Mission d’information et d’évaluation concernant le cabinet du maire   → Julie Tokhi.

Ça n’aura échappé à personne à Saint-Etienne, depuis le 26 août dernier, la vie politique stéphanoise est entachée par des soupçons graves envers le fonctionnement du Maire et de son cabinet.

Ces soupçons entachent l’action politique et surtout, le reste de confiance que pouvait encore avoir la population envers les représentants qu’elle a élus. A l’heure actuelle, la confiance est rompue.

 

Le cabinet du Maire est particulièrement au centre des soupçons, puisque son directeur de cabinet serait directement impliqué. C’est en tout cas sa voix qui est clairement reconnaissable sur les enregistrements diffusés dans les médias. Les élu.es n’appartenant pas à la majorité interpellent le Maire de Saint-Etienne depuis des années afin de rompre avec l’opacité du fonctionnement de ce cabinet.

Et pourtant, malgré les courriers, les interpellations en conseil municipal, les communiqués de presse, et même la saisie de la Commission d’Accès aux Documents Administratifs, l’exécutif se refuse toujours à fournir les informations que nous demandons légitimement. Il y a 3 jours à peine, nous avons reçu un semblant de réponse de Mme Jodar, adjointe aux Ressources Humaines. Et comme toujours, les réponses à nos questions n’y sont pas.

Quelles raisons pourraient justifier un tel mystère autour de son fonctionnement ?

Dans un souci de transparence et d’exemplarité de la vie publique, les élu.es n’appartenant pas à la majorité, à savoir les membres des groupes Le Temps de l’écologie, Saint-Etienne Demain et Communiste, proposent la création d’une mission d’information et d’évaluation.

L’objectif de cette mission est de rompre avec l’opacité autour du cabinet du maire, dans le but de retrouver la confiance des Stéphanoises et des Stéphanois.

Mesdames et messieurs les élu.es appartenant à la majorité, c’est-à-dire à l’équipe de M. Perdriau, vous ne pouvez plus vous persuader que tout va bien, que la population continue à vous plébisciter. Une part grandissante de la population n’a plus confiance en vous, c’est un fait.

La crédibilité des résultats de la mission d’information et d’évaluation dépend aussi de la composition de ses membres. Si cette mission était menée par une majorité de membres de l’équipe de M. Perdriau, est-ce que les citoyennes et les citoyens ne risqueraient pas de vous considérer juges et parties ?

Il est de notre devoir, en tant représentants de la population stéphanoise, de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour rétablir la confiance. Pour cela, le conseil municipal a le devoir de faire toute la lumière sur cette affaire, et de confirmer ou de lever les zones d’ombres.

Les écologistes demandent que le vote de cette délibération se fasse à bulletin secret, pour que chaque membre de cette assemblée puisse s’exprimer librement, en son âme et conscience.

Nous en appelons à la responsabilité de l’ensemble des membres du conseil municipal, pour que cette mission d’information et d’évaluation soit menée par des élu.es n’appartenant pas à l’équipe dont la tête de liste et son cabinet sont soupçonnés des pires horreurs.