Pierrick Courbon et des élus d’opposition demandent de réfléchir à des dispositifs alternatifs concernant les marchès

Dans un courrier adressé au Maire de Saint-Etienne, Pierrick Courbon et des élus d’opposition demandent de réfléchir ensemble à des dispositifs alternatifs qui pourraient être de nature à permettre, dans le respect absolu des prescriptions sanitaires, à la fois aux producteurs locaux de continuer à écouler leur marchandise, et aux Stéphanois de continuer à s’approvisionner en produits frais et locaux, moins transformés et moins emballés que ceux qu’il est possible de trouver dans les grandes surfaces ou autres supérettes.

La concentration de clients dans les supermarchés et hypermarchés ne contribue d’ailleurs pas à réduire les risques sanitaires, bien au contraire.

Aussi, nous vous demandons d’engager le dialogue avec les producteurs locaux, en lien avec Monsieur le Préfet de la Loire, pour étudier avec eux la possibilité d’aménagements commerciaux adaptés leur permettant de poursuivre leur activité dans le strict respect des règles sanitaires en vigueur.

De manière basique, nous pourrions envisager de proposer aux producteurs de s’installer sur les places stéphanoises de manière diffuse, en l’absence de marchés, pour éviter toute promiscuité entre clients. Dans son point de situation quotidien adressé aux Maires de la Loire le 25 mars, Monsieur le Préfet rappelle que
« ne peut être considéré comme marché, l’installation d’un seul marchand fermier qui peut dès lors poursuivre son activité sous réserve de ne jamais rassembler plus de 100 personnes ».

©Franck Dubray

Monsieur le Maire, Le décret n°2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire stipule que « la tenue des marchés, couverts ou non et quel qu’en soit l’objet, est [désormais] interdite ». Toutefois, le même décret rappelle que « le représentant de l’Etat dans le département peut, après avis du maire, accorder une autorisation d’ouverture des marchés alimentaires qui répondent à un besoin d’approvisionnement de la population ».

En outre, nous pouvons nous inspirer d’autres initiatives prises dans d’autres territoires…

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *