Perdriau Gate : touché mais pas encore coulé

Perdriau Gate.

Infos en bref.
Quatre sujets importants au conseil métropolitain.
En début de séance de cette session du 8 décembre deux questions et deux vœux seront présentés. Les interrogations porteront sur le service de transports, Handistas, les conditions du départ du directeur de cabinet, le respect de la liberté de la presse. Les maires de Lorette et de la Talaudière demandent la démission du président Perdriau.

Christophe Faverjon sort du silence.
Vice-président à l’enseignement supérieur, cet élu communiste déclare de plus pouvoir travailler « au rythme des révélations de Médiapart ». Pour lui, la justice doit poursuivre son travail mais le président de la métropole doit démissionner. Lors du scandale Marc Petit, le maire d’Unieux avait pris ses distances avec le maire communiste de Firminy.

20 minutes ! La presse nationale estime que le maire de Saint-Étienne est de plus en plus isolé. Dernier exemple en date, celui du quotidien 20 minutes, qui estime que « la situation politique à Saint-Etienne et sa métropole est devenue intolérable ».

« Un coup de poignard terrible porté à Saint-Etienne ». C’est le point de vue exprimé par Jean-Jacques Rey, chef d’entreprise connu à Saint-Etienne et ancien élu.
Mise en œuvre des 1607 heures annuelles des personnels. Les élus verts dénoncent un manque de transparence à la mairie de Saint-Etienne dans l’application de cette loi.

La franche rupture d’Hervé Reynaud. Longuement interrogé par France Bleu, le premier vice-président de Saint-Etienne Métropole affiche désormais sa totale dissension avec le président Perdriau dont il demande le départ.
Deux grands absents dans la garde rapprochée de Perdriau. Lundi soir, dans un hôtel, le maire de Saint-Etienne a dressé le compte de ses derniers soutiens . Deux noms manquent au bas du communiqué : celui du professeur Michaud, patron du plan cancer et celui de Robert Karulak, secrétaire départemental des LR. Ce vieil ami de Gaël Perdriau, cadre des LR Loire, vivait une situation intenable entre le marteau et l’enclume.

Primark en pleine expansion.
Le groupe irlandais du textile à bas prix Primark, développe plusieurs projets d’implantation en France. Dans sa communication, l’enseigne promet de ne pas appliquer de hausse des prix. Dans notre région, Primark annonce qu’elle va doubler sa superficie dans le centre commercial lyonnais de la Part Dieu. Elle y disposera de 10 000 mètres

Ailleurs en France, la marque s’apprête à ouvrir 7 magasins dont celui de Centre Deux à Saint-Etienne. La marque promet de faire des efforts en matière de responsabilité sociale et environnementale.